15 Février 2019

Tunisie: Au nom du confort audiovisuel

«La Tunisie est un grand pays de cinéma et ma volonté en créant ces écrans était de permettre aux cinéastes tunisiens et du monde entier de venir à Pathé Tunis nous raconter des histoires sur le plus bel écran et offrir aux Tunisiens les mêmes services qu'aux Londoniens, aux Parisiens ou aux Romains», a déclaré Wassim Béji.

Et d'ajouter que : «Plus de 150 films par an seront projetés ici, 48 projections par jour dans nos huit salles. Tous les cinémas seront représentés à Tunis City. Je rappelle que le premier cinéma en Tunisie en 1908 est un cinéma Pathé. C'est donc un retour aux sources. C'est une grande aventure passionnante. Le groupe Mabrouk a été associé à cette idée et il a exprimé sa volonté de faire de Tunis City également un centre culturel en nous apportant tout son soutien. Le soutien du ministère de la Culture a été également très précieux. Depuis la révolution, il y a une grande demande sur le produit culturel car les Tunisiens veulent se retrouver pour partager des émotions communes et c'est le sens de notre démarche».

Pour sa part, Jérôme Seydoux a déclaré qu'«après cette ouverture réussie des écrans modernes, notre tâche actuellement avec Wassim Béji est d'en faire d'autres. L'alternative à regarder la télévision ou l'ordinateur n'est plus la seule. Aujourd'hui, on peut sortir au cinéma, voir des films dans des salles».

Le président de Pathé Tunisie a également ajouté que grâce à ce démarrage réussi, d'autres multiplexes verront le jour à Sousse et à la banlieue sud afin de garantir le confort audiovisuel au nombre le plus large de Tunisiens.

«Je suis personnellement exalté par ce moment historique et cette œuvre qui vient asseoir une tradition cinématographique bien ancrée en Tunisie», a déclaré le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine. Et d'ajouter : «Le cinéma assume aujourd'hui son rôle à travers le Cnci et cet engouement partagé pour les écrans de cinéma. Que la Tunisie dispose aujourd'hui d'un multiplexe capable de répondre à autant de demande est une aventure à saluer. Je salue également la détermination des fondateurs car ce projet a demandé une dizaine d'années avant de voir le jour. J'espère que le ministère des Affaires culturelles continuera à impulser ce genre d'initiatives».

Le film qui a ensuite été projeté à l'occasion de cette inauguration est «Vice» de Adam Mac Kay, un film fortement nominé aux Oscars et qui vient de sortir en même temps sur les écrans internationaux.

Tunisie

L'ISESCO appelle à décréter le 15 mars journée internationale de lutte contre l'islamophobie

L'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a mis en garde contre la… Plus »

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.