15 Février 2019

Afrique du Nord: Pour une diffusion de la musique arabe maghrébine

Signalons que cette manifestation a comporté une table ronde portant sur «le rôle des médias et de l'Etat dans la diffusion du patrimoine musical maghrébin», modérée par Dr Aïcha Kalleli, coordinatrice générale de ces journées, titulaire d'un doctorat en musique et musicologie et enseignante à l'ISM de Tunis qui nous a indiqué que cette table ronde a réuni des musiciens, des chercheurs en patrimoine musical andalou, des maîtres du malouf algérien, marocain et libyen, des hommes de culture, d'anciens enseignants de musique, des animateurs de radios et de télévisions, des représentants de la presse écrite et audio-visuelle... L'objectif de cette table ronde, a-t-elle poursuivi, est d'assurer une meilleure diffusion de la musique arabo-maghrébine à travers les médias.

Au terme de cette table ronde, certaines recommandations ont été émises dont principalement : nécessité d'instituer une politique culturelle maghrébine pour sauvegarder, médiatiser et valoriser le patrimoine musical maghrébin, et ce, par le renforcement des échanges culturels et des concerts de musique patrimoniale et andalouse spécifique de chaque pays maghrébin.

Les caractéristiques de la musique maghrébine

Cette manifestation a comporté, aussi, un séminaire portant sur les caractéristiques de la musique maghrébine. Au cours du séminaire, Dr Sonia Mbarek, ex-ministre de la Culture, titulaire d'un doctorat en sciences politiques, experte en politique culturelle et en droits d'auteur, enseignante à l'ISM de Tunis, a donné un aperçu des spécificités du malouf tunisien dont la forme et la structure de la nouba tunisienne, les caractéristiques techniques des «Tbû» tunisiens... Elle a évoqué aussi le rôle des créateurs dans le domaine musical pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical andalou. Pour sa part, Ahmed Daoub --maître du malouf libyen, directeur du centre de documentation musicale libyen-- a présenté une intervention sur les spécificités du malouf libyen au cours de laquelle il a évoqué les spécificités du «malhûn» libyen qui a une grande ressemblance avec le malouf tunisien. Il ne faut pas oublier de mentionner les interventions suggestives portant sur les caractéristiques du malouf algérien et celles du malouf marocain données respectivement par l'Algérien Dr Rachid Guerbaz et le Marocain Sofiène Ghédira, doctorant en musicologie.

Tunisie

CAN 2019 - Tout le Maghreb témoigne un soutien indéfectible aux Fennecs contre le Sénégal

Le Sénégal et l'Algérie s'affrontent ce vendredi en finale de la CAN 2019, au Caire. De Tunis… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.