15 Février 2019

Congo-Brazzaville: Environnement - Un sommet mondial alerte sur la question climatique

Le 7e « World government summit » qui se tient à Dubaï, du 10 au 16 février, a pour thème « Construire le futur des gouvernements ». Pendant plusieurs jours, de nombreux leaders du monde entier se sont retrouvés afin de discuter ensemble de la meilleure façon de préparer l'avenir et d'envisager les différents enjeux parmi lesquels l'accès aux ressources naturelles telles que l'eau ou encore la protection de l'environnement.

Quatre mille personnes venant de cent quarante pays différents sont présentes dans la ville des Emirats pour la rencontre présidée par Mohammad Abdullah Al Gargawi, ministre des Affaires du cabinet et du futur.

Le thème principal de ce sommet porte sur le développement humain et sur la façon dont les gouvernements peuvent et doivent agir afin d'offrir un avenir prospère aux sept milliards de personnes qui peuplent la planète. Deux cents sessions différentes sont organisées en marge de ce sommet avec un panel de six cents speakers, notamment des experts reconnus dans le domaine. Le pape François, qui était aux Emirats en ce début février pour une visite historique, est intervenu par vidéoconférence pour s'exprimer devant l'audience, exhortant les dirigeants du monde à prendre en compte « le visage des personnes ».

D'autres invités de marque étaient présents à cette rencontre dont la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, ainsi que quatre lauréats du Prix Nobel. Mais une des personnalités les plus attendues à ce forum et qui s'est justement exprimée sur un sujet important traité lors de ce sommet, n'est autre que l'acteur américain, Harrison Ford. La star du cinéma, connue sous le nom d'Indiana Jones, a fait le déplacement afin de sensibiliser les dirigeants au peu de temps encore disponible pour faire changer les choses et contrer le dérèglement climatique.

Evoquant « la plus grande crise morale de notre époque », l'acteur a déploré le fait que les personnes les moins responsables de la destruction de la nature en subiront les plus graves conséquences. Il a donc appelé à se retrousser les manches et à se rassembler pour lutter contre le réchauffement climatique. « Si nous devons survivre sur cette planète pour notre sécurité, pour notre avenir, pour notre climat, nous avons besoin de la nature aujourd'hui plus que jamais », a-t-il plaidé.

Harrison Ford a tenu à porter ce message de mise en garde afin que les responsables gouvernementaux passent à l'action, affirmant encore que : « partout dans le monde, des dirigeants, notamment dans mon propre pays les Etats-Unis, afin de préserver leurs intérêts dans le système actuel, nient ou dénigrent la science. Ceux-là sont du mauvais coté de l'Histoire ».

Congo-Brazzaville

Alfred Raoul, grand homme d'État congolais - Vingt ans après sa disparition

Il aurait eu 81 ans cette année. Alfred Raoul est décédé le16 juillet 1999. En… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.