15 Février 2019

Angola: Les TIC's permettent d'économiser plus d'Akz 10 mille millions/an

Luanda — Le pari de l'Administration Générale Tributaire (AGT) aux systèmes technologiques permet à l'Etat d'économiser environ 10 mille millions de kwanzas par an avec des coûts d'impôts fiscales et droits douanières représentants un gain de l'ordre de 90%.

Auparavant, les banques percevaient 1% pour chaque service fournis à l'Etat qui l'obligeait à dépenser prés de 28 mille millions à chaque trois ans et, actuellement, les transferts coûtent 100 kwanzas, indépendamment, de la valeur à être payés à l'Etat.

L'information a été rendue publique vendredi à Luanda, par le directeur d'enregistrement et perception de l'AGT, Shinya Jordão, qui a dit qu'avec les actions exécutées, les comptes pour les perceptions peuvent cesser d'exister dans les répartitions fiscales.

Il a parlé de la création du Front Office (FO) - une extension du Système Intégré de Gestion Tributaire (SIGT), utilisée par l'AGT pour enregistrer les contribuables, liquider les impôts et émettre la Référence Unique de Payement de l'Impôt (RUPE).

Selon le responsable, l'AGT travaille, durement, pour que l'exécution des obligations du contribuable soit une expérience simple, rapide, efficiente et avec plus de qualité.

"L'Exécutif cherche à réduire les difficultés que les contribuables rencontrent au moment du payement des impôts, car dans le modèle antérieur, trois entités entraient en scène, à savoir, le contribuable, la banque et en dernier ressort, le Compte Unique du Trésor ", a-t-il expliqué.

À l'occasion, le responsable a annoncé qu'au cours de cette année les transitaires pourront commencer de payer les impôts douaniers via le RUPE, à l'instar des autres institutions.

Angola

Namacunde investit AKZ 87 millions dans la lutte contre la pauvreté

La municipalité de Namacunde, province de Cunene, a déjà investi 87 millions de Kwanzas sur les 300… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.