Congo-Brazzaville: L'ONU annonce son soutien au Conseil national du dialogue

L'information a été donnée par le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique centrale, François Lounceny Fall, le 14 février à Brazzaville, à l'issue d'un entretien à huis clos avec le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue, Martin Mbéri.

En séjour de travail au Congo, le représentant du secrétaire général de l'ONU a tenu à rencontrer le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue, pour chercher à comprendre ses attributions et son fonctionnement interne.

Après avoir été bien renseigné sur l'institution, François Lounceny Fall a jugé très important cet organe consultatif, au regard de ses attributions qui privilégient le dialogue et le consensus politique comme l'unique voie de recours dans la résolution des différends.

Ainsi, pour garantir sa réussite, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies a relevé la nécessité pour son institution d'apporter un soutien conséquent et significatif au Conseil national du dialogue.

« J'ai eu un entretien avec le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue sur le fonctionnement de cette institution. En tant qu'organe permanent du dialogue, nous pensons que le Congo est sur la bonne voie et qu'il est important que les Nations unies apportent un soutien conséquent à cet organe consultatif, parce que le dialogue est l'unique voie de recours dans les pays en voie de développement démocratique », a indiqué François Lounceny Fall.

Conscient que le Conseil national du dialogue est l'unique organe mis en place pour régler les conflits, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, qui a échangé aussi avec les leaders politiques de la majorité présidentielle et de l'opposition, les a invités à privilégier le consensus en vue de préserver la paix et la quiétude générale dans le pays.

« Je demande à tous les leaders politiques d'accepter de participer aux activités du Conseil national du dialogue. Je les invite à reconnaître cette institution, parce que c'est le cadre permanent qui est mis en place pour permettre aux acteurs politiques de discuter de manière consensuelle », a martelé François Lounceny Fall.

C'est quoi le Conseil national du dialogue ?

Créé il y a quelques mois, sur la base des articles 227, 228 et 229 de la Constitution du 25 octobre 2015, le Conseil national du dialogue est un organe de concertation, d'apaisement et de recherche du consensus entre les forces vives de la nation.

Il est placé sous l'autorité du président de la République qui seul, a la primeur de convoquer l'assemblée générale, conformément aux dispositions d'organisation et de fonctionnement établies par la loi organique n°30-2017 du 7 août 2017.

Le Conseil national du dialogue est dirigé par un secrétariat, l'organe consultatif habilité pour conduire l'action de concertation, d'apaisement et de recherche du consensus entre les forces vives de la nation qui sont le gouvernement, le parlement, les partis politiques, les associations, la société civile, les confessions religieuses, les professionnels des médias et les organisations professionnelles.

Le secrétariat permanent du Conseil national du dialogue est dirigé par Martin Mbéri qui a sous lui deux secrétaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.