16 Février 2019

Congo-Brazzaville: Dépistage précoce du cancer de l'enfant - Une formation au profit des agents de la circonscription sanitaire de Loandjili

Le séminaire a été organisé par la mairie du quatrième arrondissement de Pointe-Noire, Loandjili, et le Lions club international (District 403B1 Région 26), le 15 février, à l'occasion de la Journée internationale du cancer de l'enfant.

«Diagnostic précoce des cancers de l'enfant » a été le thème principal de l'atelier rendu possible grâce à l'appui de la Fondaion Calissa-Ikama et de l'hôpital général Adolphe-Sicé.

Le but est de réduire les décès d'enfants par cancer en contribuant à l'amélioration de la précocité du diagnostic. « Nous avons remarqué que les enfants arrivent à l'hôpital à un stade tardif de la maladie et cela est difficile pour nous de bien les prendre en charge.

C'est ainsi qu'au cours de cet atelier, nous avons insisté pour que le personnel paramédical qui travaille dans les Centres de santé intégrés nous référencie les malades un peu plus précocement pour que nous fassions le diagnostic à temps », a dit le Dr Alda Stevy Makouandzi, cancérologue à l'hôpital général Adolphe- Sicé de Pointe-Noire et animatrice de l'atelier.

Ce séminaire, a-t-elle ajouté, a été très bénéfique pour tous les participants puisqu'il a favorisé l'échange interactif avec les agents de santé. Sur la base d'un questionnaire qui leur a été remis, a-t-elle poursuivi, le travail à faire ensemble sera évalué à l'avenir.

Au cours de cette activité, Yolande Ketta Banguyd, administrateur maire de Ngoyo et présidente de la fondation Calissa-Ikama, a remis un chèque de deux millions F CFA au Dr Gildas Ngouloubi, directeur des affaires médicales et représentant le directeur général de l'hôpital Adolphe-Sicé, pour la prise en charge des enfants atteints de cancer, cette maladie qui, depuis plusieurs années, est devenue un véritable problème de santé publique, surtout dans les pays en voie de développement. Selon des statistiques, 90% d'enfants meurent du cancer dans ces pays alors que dans les pays développés, 90 % sont guéris de cette pathologie, d'où l'importance du dépistage précoce.

Signalons que Fernande Marie Cathérine Dekambi Mavoungou, administrateur maire de Loandjili et président du Lions club international Région 26, ainsi que le Dr Joël Kimangou Diambou, médecin chef des actions sanitaires, ont pris part à ce séminaire.

Congo-Brazzaville

Amélioration du système éducatif - L'Enseignement supérieur examine les annuaires statistiques

Un atelier national de validation des données statistiques 2016-2017 a été ouvert le 24 mai,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.