16 Février 2019

Sénégal/Mali: CAN U20 - 90 minutes ou plus pour départager Lionceaux et Aiglons

L'apothéose de la 21e édition de la CAN U20 Total Niger 2019 aura comme menu ce dimanche 17 février 2019 au stade général Seyni Kountché, un alléchant Lionceaux du Sénégal et Aiglons du Mali.

Une finale inédite entre deux équipes qui rêvent plus que jamais de brandir enfin dame coupe de la catégorie et qui risque de passer par toutes les étapes émotionnelles possibles.

Des retrouvailles entre Lionceaux du Sénégal et Aiglons du Mali comme s'il était dit quelque part que leurs chemins devraient une fois de plus se croiser en si peu de temps.

En effet, au mois de décembre 2018 à Lomé, au Togo, qui accueillait le tournoi U20 de l'UFOA B, les Sénégalais avaient dominé les Maliens en match de poules par 2 buts à 0 puis, ce fut en ouverture des matchs du groupe B de cette CAN U20 à Maradi le 3 février dernier où les deux formations étaient aux prises et dont l'issue a tourné une fois de plus en faveur des Lionceaux par le même score de 2 buts à 0.

Et comme ils ne veulent pas se lâcher, les revoilà pour l'apothéose de la 21e édition de la CAN U20 Total Niger 2019. Une finale qui doit se jouer ce dimanche 17 février 2019 au stade général Seyni Kountché entre deux formations qui n'ont pas encore goûté au sacre continental de cette compétition.

Une compétition qui attend un nouveau vainqueur

De ces finalistes, on note qu'avant ce rendez-vous nigérien qui constitue sa cinquième présence à cette CAN, le Sénégal compte deux finales (2015 et 2017) sur quatre participations (1993 ; 1995 ; 2015 ; 2017).

Si le Mali a une participation record par rapport à son adversaire avec 11 participations (1995 ; 1997 ; 1999 ; 2001 ; 2003 ; 2005 ; 2009 ; 2011 ; 2013 ; 2015 ; 2017) et 2019 est sa 12e CAN, cette équipe n'a été finaliste qu'une seule fois (1989), avec une troisième place en 2003 et s'est retrouvé au 4e rang en 1995, 2011, 2013 et 2015.

Ainsi, la CAN U20 aura un nouveau vainqueur et même si les Lionceaux partent avec les faveurs des pronostics devant les Aiglons au vu des résultats enregistrés depuis le début du tournoi, difficile d'affirmer quoi que ce soit quand on sait que c'est une finale où il faut faire avec les incertitudes.

Des statistiques qui plaident en faveur des Lionceaux

Il faut rappeler qu'en quatre matchs joués, le Sénégal compte autant de victoires et non des moindres devant le Mali (2 - 0), le Ghana (2 - 0), le Burkina (5 - 1) en matchs du groupe B avant de sortir l'Afrique du Sud en demi-finale par 1 but à 0.

Les protégés du coach Youssouph Dabo affolent les compteurs à cette CAN avec 10 buts marqués et 1 seul encaissé. Par contre, le Mali est passé par toutes les émotions et a su toujours resté en vie.

Après avoir perdu contre le Sénégal (2 - 0), les Aiglons sont vite revenus dans la compétition en réalisant deux victoires consécutives devant le Burkina Faso et le Ghana par le même score de 1 but à 0.

Et de sortir l'ogre nigérian en demi-finales par 4 tirs au but contre 3 après un score de 1 but partout à l'issue du temps réglementaire. Avec le Mali, ce sont 3 buts inscrits contre autant encaissés.

Des statistiques qui placent le Sénégal en pole position pour cette finale mais, le Mali n'a pas encore dit son dernier mot et espère là une belle opportunité de prendre sa revanche quand on sait qu'une finale ne se joue pas mais, elle se gagne.

De la revanche dans l'air

Et pour espérer faire la différence, le coach des Lionceaux, Youssouph Dabo va miser sur son attaque de feu qui a en son sein l'actuel meilleur buteur du tournoi, Youssouph Mamadou Badji qui totalise 3 buts à son compteur et qui aura à ses côtés, deux joueurs de couloirs qui ont de la vitesse et de la percussion à savoir Ousseynou Niang et Ibrahima Dramé. Pour être pourvus de bons ballons, il y aura Faly Ndaw, l'ordonnateur du jeu sénégalais au milieu de terrain qui, dans un beau jour, sait donner du rythme au jeu de couloir des Lionceaux.

En face, le technicien Mamoutou Kané est resté ces derniers jours très concentrés, un peu plus serein dans son approche et réfléchit sur les différentes options pour enfin mettre fin à cette suprématie sénégalaise sur son équipe ces dernières années. Pour y arriver, les Aiglons devront trouver le bon tempo entre le milieu de terrain où Boubacar Traoré et Mamdou Traoré auront certainement cette charge pour permettre au trio d'attaque amené par El Bilal Touré, Sékou Koïta et Hadji Dramé de pouvoir perforer le bloc défensif sénégalais. Une finale qui promet des étincelles et qu'aucun observateur averti du football africain ne voudrait rater pour une quelconque raison.

Sénégal

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Copyright © 2019 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.