16 Février 2019

Cote d'Ivoire: Abraco, entre Baignade, mapouka et "pizza" d'attiéké

Dans le cadre de la promotion du tourisme interne encouragé par le ministère du Tourisme et des Loisirs, le village balnéaire de Jacqueville a organisé, récemment, un circuit sous le label de balade-découverte.

Une localité qui continue de tirer sa fierté du séjour de Félix Houphouët-Boigny, premier Président de la Côte d'Ivoire.

A travers des festivités culturelles marquées par des danses et la découverte de spécialités culinaires de la région, les populations d'Abraco, village balnéaire situé à environ 40 km d'Abidjan, dans le département de Jacqueville, entendent promouvoir les potentialités touristiques de leur localité.

C'est ce qu'ont compris les membres de l'Ong « Ecotourisme Côte d'Ivoire », qui ont récemment effectué le déplacement, dans ce gros village riche d'environ 3000 habitants.

Conduite par Flan Frédéric, président du conseil d'administration de ladite Ong, la délégation des invités à ce temps de découverte dans ce village ahizi, n'a pas boudé le plaisir de la balade touristique. Une balade à travers laquelle le visiteur, en quête d'évasion, a le choix entre une baignade et une marche de détente sur une distance de plus de 100 mètres dans les eaux de la lagune, sans inquiétude aucune. Cela pour dire combien la lagune y est peu profonde et se laisse apprécier.

Une autre balade lagunaire se présente également comme alternative à celui qui ne veut ni se baigner, ni marcher pieds nus dans la lagune. C'est celle effectuée à bord d'une grande pirogue équipée d'un puissant moteur et qui ne manque pas de charme. Surtout quand elle laisse découvrir de grands bosquets d'acacia mangium et de mangroves plantés par un fils du village, Mel Gérard, qui œuvre pour le développement d'Abraco.

Dans ce village lagunaire qui, au dire des anciens du village, passe pour être le berceau de la danse mapouka, les invités à ce rendez-vous de la découverte ont naturellement été accueillis dans un spectacle saisissant de danse et un ballet de spécialités culinaires à base de manioc : gâteau d'attiéké, pizza d'attiéké ou croquettes d'attiéké.

Si depuis 1972, le village d'Abraco brille de mille feux grâce à un système d'électrification bien fonctionnel, il lui manque encore de l'eau potable. Un manque qui constitue le plus gros souci de la population. Mais en attendant l'arrivée de l'eau courante, le village tire une fierté légitime de son passé.

En effet, en 1946, le Président Félix Houphouët-Boigny, alors à la tête du Syndicat agricole africain, aurait passé une nuit dans ce village, dans le cadre de ses tournées d'installations des sections du Rda.

Le bâtiment à deux niveaux qui a hébergé l'illustre hôte, fait désormais partie des curiosités et du patrimoine touristique dudit village qui prépare activement la cérémonie d'investiture, le samedi 30 mars, de son sixième chef du village. Il s'agit d'Elégbé Célestin, un capitaine de police à la retraite, qui succèdera ainsi à Lahoury Samuel décédé le 25 juin 2017.

Cote d'Ivoire

La ville de Tabou peine à se reconstruire après les élections de 2010

Située dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, à 400 kilomètres d'Abidjan et proche de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.