16 Février 2019

Congo-Brazzaville: Cancer de l'enfant - l'association Hope day after milite pour une réduction d'impact de la pathologie

Le lancement d'une campagne intitulée « Village jeunesse et cancer », consacrée à la sensibilisation et la vulgarisation des signes d'alerte des cancers de l'enfant et de l'adulte aux fins de contribuer à l'amélioration de son diagnostic précoce, s'est déroulé le 15 février, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, en présence de son directeur général adjoint, Ulrich Judicaël Biez, et de nombreux invités.

Le mois de février est dédié à la prévention et à la détection précoce du cancer, a rappelé le directeur général adjoint du CHU. Ce mois marque également le début de la campagne mondiale de lutte contre le cancer qui a pour thème « J'y suis et j'y vais ».

« Nous devons nous engager dans cette lutte à tous les niveaux. En effet, la tâche est importante car, au Congo, pendant deux ans, en 2016 et en 2017, le registre des cancers du CHU de Brazzaville a notifié 1157 cas de cancers dont 522 chez l'homme, 635 chez la femme. Dans ces 1157 cas de cancers répertoriés, 97 cas ont concerné les enfants de 0 à 14 ans », a déclaré Ulrich Judicaël Biez.

Par ailleurs, la présidente de l'association Hope day after, Princia Apendi Itoua, a indiqué que l'Organisation mondiale de la santé qui a fait des cancers de l'enfant une priorité mondiale avec pour objectif de réduire de 60% la mortalité infantile par cette pathogie. Au Congo, sur dix personnes atteintes d'un cancer, huit finissent par mourir et deux seuls survivent.

La communication de la présidente de la Fondation Calissa-Ikama s'est focalisée sur les signes d'alerte des cancers chez l'enfant.

Parmi ceux-ci, on peut relever la tâche brillante dans l'œil dite « miroir dans l'œil » ; l'augmentation du volume de l'abdomen ou autre partie du corps ; la présence de sang dans les urines ou la salive; l'écoulement nasal ; des dents qui bougent anormalement; des douleurs osseuses ; de l'amaigrissement inexpliqué, l'anémie ; des frissons, de la fatigue, fièvre au long cours...

Une visite des différents stands qui ont pour rôle d'informer les visiteurs sur la maladie et en parler autour d'eux a sanctionné le lancement de cette campagne qui prendra fin le 18 février.

Congo-Brazzaville

Accords de défense - Il y a 50 ans la France réalisait sa première Opex en Afrique

Le 18 mars 1969, l'armée française intervenait au Tchad contre le Front de libération nationale du… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.