17 Février 2019

Nigeria: Report des élections - Les conséquences économiques

Au Nigeria, les électeurs se sentent déçus suite au report des élections présidentielle, législatives et sénatoriales. Cette décision a été prise par la Commission électorale (INEC) quelques heures seulement avant le démarrage des opérations de vote, en raison de soucis logistiques, ce 16 février.

Mais cette nouvelle a pris de court les électeurs, qui s'étaient mobilisés pour cette journée de vote. Cette journée non-ouvrée engendre des pertes de revenus chez les Nigérians qui ont du mal à joindre les deux bouts.

Max Amon est commerçant au marché d'Obalendé, à Lagos, la capitale économique du Nigeria. Assis sur un tabouret, devant sa boutique de produits cosmétiques, le vieil homme guette le moindre client : jour d'élection oblige, les activités tournent au ralenti. Et le report du scrutin n'y change rien. « Nous nous étions préparés à ne pas travailler le jour des élections, raconte-t-il. On paie le prix du report puisque les gens ne sont pas sortis aujourd'hui. Il n'y a quasiment pas d'activités, pas de trafics sur les routes ».

Au marché d'Obalendé, les portes closes se succèdent. Grace, une commerçante, évalue déjà le manque à gagner. « En temps normal, je peux gagner entre 5 000 et 7 000 nairas [12 à 17 euros] par jour, explique-t-elle. Mais aujourd'hui, je n'ai rien perçu, puisqu'il n'y a pas de client ».

Pas de client non plus au marché aux poissons. Et ce, au grand désespoir d'Abia Omaché, qui a bien dû mal à nourrir sa femme, ses trois enfants et sa mère handicapée. « Comment voulez-vous que je nourrisse ma famille si je ne travaille pas ? se plaint-il. Les pêcheurs ont perdu au moins 200 à 300 000 nairas, parce que je n'ai pas passé commande chez eux, faute de clients ». En colère contre les dysfonctionnements de la Commission électorale, ce mareyeur a décidé de ne pas voter samedi prochain, le 23 février.

Nigeria

Francophonie - L'apprentissage du français a la côte

Au Nigeria, la langue française est considérée comme un outil important notamment pour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.