Cameroun: Enfin c'est clair, c'est Chantal Biya désormais la présidente de la république

17 Février 2019

Voilà désormais c'est fait. Depuis un mois je vous ai annoncé que Chantal Biya avait pris le pouvoir.

Cette fois-ci c'est Jeune Afrique qui lui consacre tout un dossier. Allez encore chercher pourquoi NGOH NGOH est tout puissant et presque intouchable.

J'estime d'un point de vue analytique qu'elle est plus proche de Leila Ben Ali que de Grace Mugabe bien qu'elle cumule un peu des deux personnalités. Mais elles ont toute le même operandis: elles font main basse sur l'Etat parce que leurs maris présidents sont vieillissants; elles placent leurs proches d'affaires à des postes stratégiques: elles développent des réseaux d'affaires nébuleux; Elles sont toutes extravagantes et vénales (coiffures, shopping, bijoux, voyages etc).

Ce qu'il faut souligner c'est qu'elles sont toutes issues de milieux pauvres et sans éducation. Souvenez vous que récemment Chantal Biya a voulu se faire offrir avec l'appui du faux intellectuel OWONA Nguini, un doctorat Honoris causa. Souvenez vous que Grâce Mugabe avait obtenu un doctorat en sociologie à l'Université de Harare dans les conditions aussi grotesques que celles de Chantal Biya. Elles ont eu des vies familiales très perturbées.

Mais ne vous inquiétez pas mes frères Bulu ont compris la machination. Ils savent que c'est Chantal Biya et le clan Nnanga Eboko qui veulent arrêter Mebe Ngo'o pour humilier les Bulu. Même s'ils n'aiment pas bébé doc, ils refusent le ridicule. Le jour où le plus grand voleur de l'histoire de la République, Edgard Alain Mebe Ngo'o est arrêté, c'est le jour où les Bulu vont commencer à organiser une rébellion au sein de l'appareil de l'Etat. Car ce sera évident que l'objectif c'est de les éliminer.

Chantal Biya dans l'ombre place ses pions partout y compris dans l'armée. Ouais. Quand le grand père Biya était Biya on ne lui faisait pas faire les photos poster comme un gaou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.