17 Février 2019

Congo-Kinshasa: Grogne sociale incessante - Quatre mémos des médecins sur la table de Tshisekedi !

Depuis l'avènement de Félix Tshisekedi Tshilombo à la tête de la RD Congo, constate-t-on, des organisations syndicales ne cessent de saisir directement son cabinet, sans passer par le Gouvernement encore en place. Est-ce un signe de temps ?

Pas plus tard que la semaine dernière, les médecins du secteur public ont menacé d'aller en grève, réclamant le paiement des salaires et primes de risque. Et, pour ce faire, quatre mémorandums de différentes filières professionnelles du secteur de la santé, ont été adressés au Chef de l'Etat. Dans tous ces mémorandums, les médecins congolais ont dénoncé ce qu'ils qualifient " de non-paiement des salaires et la prime de risque". A les en croire, le retard de paiement s'étend sur plusieurs années. Plus encore, il est fait état de "la discrimination dans le traitement ainsi que l'existence au sein de l'administration de la santé publique de vingt-huit mille employés fictifs".

Outre la Présidence de la République, les médecins généralistes et autres prestant dans les hôpitaux publics, se sont déplacés également vers la direction du Secrétariat général du Ministère de la Santé publique, en vue de trouver gain de cause, par rapport à leur situation qui semble devenir inquiétante pour l'image de ce cher et beau pays, considéré comme étant un scandale géologique. Là, ils ont parlé de la prime de risque et la clarification du dossier des agents fictifs.

Dans son économie générale, l'un de ces quatre mémorandums, s'articule sur la problématique des médecins physiques et de leur réadaptation. En cela, faut-il ajouter la filière des professionnels licenciés.

Congo-Kinshasa

Le nom du Premier ministre est trouvé

Le nom du Premier ministre congolais sera connu la semaine prochaine, a annoncé le président Félix… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.