Sénégal: Présidentielle 2019 - Le CRSD appelle au calme et au sens de la responsabilité

Saly-Portudal (Mbour) — Le Cadre des religieux pour la santé et le développement (CRSD) a condamné toute forme de violences perpétrées durant cette campagne électorale, appelant au calme et au sens de la responsabilité en vue de préserver l'image de stabilité du Sénégal.

"Nous, Cadre des religieux pour la santé et le développement (CRSD), organisation interreligieuse qui réunit l'ensemble des familles religieuses, les associations islamiques ainsi que les églises catholiques et luthériennes du Sénégal, déplorons les violences survenues durant la campagne électorale ayant occasionné la perte en vies humaines et causé de nombreux blessés", ont-ils déclaré dans un communiqué transmis à l'APS.

"La sacralité de la vie est un principe partagé par toutes les religions du monde. Nous en appelons par conséquent les politiques à œuvrer pour la préservation de la vie humaine", ont rappelé les religieux qui ont sorti ce communiqué en marge d'un atelier qu'ils ont tenu samedi et dimanche à Saly-Portudal (Mbour, ouest).

Le Sénégal étant "un pays de paix", ces religieux disent vouloir préserver cette paix, la stabilité et la cohésion sociale dans le pays.

"Enterrons les graines de violences et embrassons le don de la paix de Dieu. La fitna (la violence) est endormie gars à celui qui le réveille", déclarent-ils, citant ainsi un "Hadith" du Prophète Mahomet (PSL).

Ils ont exhorté les autorités étatiques à prendre les dispositions nécessaires pour l'organisation d'un scrutin paisible, libre et transparent.

Aux citoyens aussi, ils ont demandé d'accomplir leur devoir civique dans la plus grande responsabilité et de continuer d'être les promoteurs de la paix et de la tolérance.

De même, ils ont invité les journalistes à continuer d'informer juste et vrai et d'éviter de diffuser les messages pouvant occasionner la violence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.