Algérie: Appel aux jeunes pour faire face aux difficultés de la conjoncture actuelle

Alger — La citoyenneté et le rôle des constantes nationales dans le renforcement de l'unité de la nation ont été au centre d'une conférence-débat organisée, samedi à Alger, par l'Académie algérienne de citoyenneté qui a appelé les jeunes à faire face aux difficultés de la conjoncture actuelle.

Organisée par l'Académie dans les wilayas de Tizi Ouzou, Sidi Bel Abbès, Sétif et Alger, la conférence visait "à sensibiliser les jeunes aux dangers qui les guettent, ainsi qu'à la nécessité de les contrecarrer à travers l'attachement aux valeurs et aux constantes nationales.

"Nous devons, à travers notre association, œuvrer à la relance des rencontres de la société civile et se focaliser sur les questions prioritaires conformément à la politique nationale proposée, et ce pour garantir la coordination et éviter les clivages. Nous devons, en outre, appeler l'ensemble des jeunes à s'unir autour de la politique de son pays, à faire preuve de vigilance pour contrecarrer les tentatives visant la déstabilisation du pays et être à la hauteur des défis et des difficultés de l'heure", a indiqué le président de l'Académie, Ait El Houcine Belkacem.

Pour sa part, le représentant du Haut conseil islamique (HCI), le professeur Kamel Bouzidi a estimé que "les valeurs de citoyenneté ont été incarnées, en premier lieu, dans la charte de Médine, élaborée par le Prophète Mohamed (QSSL), laquelle a défini les devoirs de chaque musulman dont principalement la loyauté et la protection du pays contre tout ce qui menace sa sécurité et sa stabilité, en sus de la préservation des intérêts suprêmes de la patrie".

Et d'ajouter, à ce propos, que le prophète Mohamed a permis à Médine de devenir un havre de paix, en prônant le respect de la loi, la protection de la société contre l'injustice et l'anarchie, la coexistence pacifique, la cohésion, l'entraide et la solidarité sociale, ainsi que la concrétisation du principe de modération, en sus de la lutte contre toutes formes d'extrémisme et de violence.

De son côté, le représentant du Haut commissariat à l'Amazighité, Aziri a souligné l'importance de promouvoir et d'approfondir les constantes nationales chez le citoyen, ajoutant que "le Commissariat œuvre à leur concrétisation sur le terrain et que la responsabilité incombe à tout un chacun de les redynamiser et renforcer en vue de garantir l'unité des rangs de la nation algérienne et d'éviter les divisions".

Pour sa part, le président du Haut conseil de la langue arabe a relevé la nécessité "d'inculquer les valeurs du martyr aux jeunes", précisant que "ces martyrs ont répondu présents au devoir national". Il a ajouté, en outre, que la citoyenneté consistait à prodiguer, sans contrepartie, des services à la société.

Après avoir indiqué que l'islam était la base fondamentale de la société algérienne, le conférencier a ajouté que la langue amazighe avait une présence en Algérie, d'autant que 13 rois berbères avaient consacré la communication entre les Amazighes, l'Arabe et l'islam, ainsi que la synergie et la complémentarité entre eux conformément au testament des aïeux".

Pour sa part, le chercheur universitaire, Ahmed Ben Yahia Taibi a affirmé, dans son intervention, que "les constantes sous-tendent l'Etat", ajoutant que la nation algérienne avait ses spécificités historiques et géographiques". Il a relevé, également, l'importance de fraternité comme valeur de citoyenneté.

Au terme des travaux de la conférence, les participants ont rendu hommage au président de la République pour ses réalisations et ses sacrifices au service de la patrie ainsi que pour la stabilité des institutions de l'Etat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.