Sénégal: Installation du bureau de la maison des éleveurs de Louga

Louga — Les éleveurs du département de Louga ont installé samedi, de manière consensuelle, le nouveau bureau de la maison des éleveurs dont le programme repose sur la lutte contre les effets du changement climatique et la sécurisation de l'alimentation pour le bétail.

Depuis 2008, la maison des éleveurs du département de Louga connait des difficultés dans sa gestion à cause d'un conflit interne entre les éleveurs. Cette situation constituait un obstacle pour la mise en place d'un bureau chargé d'assurer la gestion de la maison.

Après plusieurs médiations menées par le président du conseil national de la maison des éleveurs du Sénégal, Ismaila Sow, des solutions ont été apportées et les éleveurs ont tenu leur Assemblée générale et installé le bureau.

"Il y avait des conflits entre les éleveurs dans cette maison, mais aujourd'hui tout est derrière nous. Ils ont accepté de faire la paix. Le président qui était là était un président intérimaire. Il remplaçait le précédent décédé", s'est réjoui Ismaila Sow.

S'exprimant au terme de l'Assemblé générale tenue à Louga, il a rappelé que le processus de renouvellement des bureaux dans les départements a démarré depuis près d'un an.

"Nous avons traversé une crise et aujourd'hui, c'est de manière consensuelle, que nous avons mis en place le bureau et porté à sa tête Samba Sow", a-t-il dit, se félicitant de la tenue de cette AG qui met fin à un conflit de plusieurs années.

Selon le président du conseil national de la maison des éleveurs du Sénégal, le défi du nouveau bureau, durant les cinq prochaines années, sera de faire face aux effets du changement climatique, veiller à la sécurité alimentaire du bétail et mettre en place des fonds pour l'alimentation du bétail.

"Notre priorité est de travailler pour l'intérêt des éleveurs. Nous allons organiser des ateliers de renforcement de capacités pour nos membres", a-t-il ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.