Cameroun: L'armée de Chantal Biya exécute un militant du parti au pouvoir

17 Février 2019

Un témoin raconte : «Mohamadou Abdul Karim était au champ quand les militaires sont arrivés. »

Au retour il nous a rencontré vers Kakaikom et nous lui avions déconseillé de retourner au village car les militaires tiraient sur tout ce qui bougeait », a-t-il confié, ajoutant que Karim a fait savoir qu'il ne craignait rien car étant un fervent militant du Rassemblement démocratique du peuple du camerounais (Rdpc, parti au pouvoir) et ami personnel du maire.

Il est rentré à Kumbo, en passant par Lun avec sa moto.

Vers Shissong il est tombé sur des militaires qui lui ont intimé l'ordre de descendre de sa moto et de se coucher, ce qu'il a fait sans discuter. Les soldats de Chantal Biya ont ensuite tiré sur Karim 3 fois et ont fait des photos de son cadavre avec leurs téléphones.

Le témoin dit avoir vécu la scène horrible étant cachée dans la brousse à quelques mètres des militaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.