18 Février 2019

Cameroun: Gratitude des anciens de l'Essec à Paul Biya pour la nomination de Ketcha Courtès comme ministre

Cameroun: Des membres de l'Association des anciens étudiants de l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) de l'université de Douala (capitale économique du Cameroun), ont exprimé leur reconnaissance au président de la République, pour avoir nommé pour la toute première fois, un produit de cette grande école, à un poste de ministre.

Le réamenagement gouvernemental du 04 janvier dernier, a vu Célestine Ketcha Courtès la maire de Bangangté (région de l'Ouest), accéder au poste de ministre de l'Habitat et du Développement urbain (Minhdu). En visite de travail à Douala la semaine dernière, Madame Courtès a reçu en audience, une délégation composée d'une dizaine d'anciens promotionnaires de l'Essec, réunis autour d'une Amicale. C'était sous la houlette de Gérard Modo Kouna son président, lequel a gratifié la Minhdu d'un bouquet de fleurs, lui exprimant ainsi la joie et le voeu de ses anciens camarades, de la voir accomplir avec brio, ses nouvelles fonctions de membre du gouvernement camerounais.

Pour ces anciens de l'Essec et promotionnaires de Célestine Ketcha Courtès, l'acte du chef de l'Etat, honore tous les anciens étudiants de cette école.Aussi, n'ont-ils pas hésité à dire merci à Paul Biya pour cette marque d'estime, et de lui renouveler leur soutien sans faille. "Il s'agit du tout premier diplomé de l'Essec à ètre nommé ministre de la République du Cameroun", n'a pas manqué de souligner Gérard Modo Kouna. Et non sans faire part à la ministre de l'Habitat et du Développement urbain, de la fierté ressentie par les Professeurs François-Xavier Etoa et Georges Bertrand Tamake, respectivement, recteur de l'université de Douala, et directeur de l'Essec.Des responsables académiques qui n'ont pas hésité à interpreter la nomination de Madame Courtès comme un message particilier de Paul Biya à l'endroit des jeunes, et une invite au travail et au patriotisme.

Rappelons que depuis sa sortie des fonts baptismaux en 1978, l'Essec qui revendique la formation de milliers de cadres supérieurs, n'avait toutefois avant la nomination de Célestine Ketcha Courtès, connu un de ses diplomés à un poste de ministre. Et pourtant, fait-on savoir, cette grande école compte beaucoup de ses lauréats, au sein des grandes entreprises publiques et privées du Cameroun, dans les multinationales, ainsi que dans de grands organismes internationaux.

Faite présidente d'honneur du bureau de 2A - Essec, Célestine Ketcha Courtès a désormais un soutien supplémentaire pour impulser au Minhdu, le dynamisme qui, additionné au pouvoir discrétionnaire du président de la République, lui a permis de devenir la toute première diplomée de l'Essec à ètre hissée à la tète d'un ministère. Elle n'a pas 'volé ça" comme qui dirait.

Cameroun

17 Militaires Tués À Darak - Une Journée De Deuil National Instituée

Un décret du président de la République signé le 17 juillet 2019 déclare le vendredi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.