18 Février 2019

Mali: ANICT - Une mobilisation de ressources financières difficile en 2018

L'Agence Nationale d'Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT) a tenu, le vendredi 15 février 2019, sa 25ème session ordinaire budgétaire du Conseil d'administration.

C'était à Bamako, sous la présidence du ministre de l'administration de territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, Président du Conseil d'administration(PCA) de l'ANICT.

Selon le PCA l'exercice budgétaire 2018 du FNACT a été exécuté dans un contexte particulier pour l'ANICT.

Il indique que l'exercice de la maîtrise d'ouvrage par les collectivités territoriales dans une situation d'insécurité pour une bonne partie d'entre elles, a eu un impact négatif sur la mobilisation de ressources financières allouées.

Ainsi, il dira que pour prévenir la détérioration budgétaire et financière de la loi des finances 2018, le Gouvernement a eu recours à une mesure d'annulation de crédits de 12.630.362.761 FCFA sur un abondement du FNACT par le budget de l'État de 22.780.827.000 FCFA.

Il a fait savoir que cette mesure générale de baisse du niveau des crédits budgétaires a été appliquée à tous les secteurs.

« Je voudrais assurer les administrateurs et nos partenaires techniques et financiers que cette mesure ne procède nullement d'un désintérêt de l'Etat ni pour le FNACT, ni pour la Décentralisation », a-t- il précisé.

Evoquant le projet de budget de l'exercice 2019 de l'agence, il a indiqué que le projet de cette année a été arrêté en équilibre des ressources et des emplois à la somme de 28.357.158.301 FCFA.

De même, que les ressources d'origine extérieure sont évaluées à 4.956.474.301 FCFA, soit 17,5% environ du budget 2019.

Mali

Les habitants protestent contre le nouveau QG du G5 Sahel

La manifestation de deux jours à Bamako contre l'installation de la base militaire de la force conjointe… Plus »

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.