Cote d'Ivoire: Simone Gbagbo aux militants du FPI - " Mettons derrière nous souffrances et humiliations, allons à la réconciliation "

18 Février 2019

Simone Gbagbo, a été célébrée par les siens et la fédération régionale Fpi de Bonoua, le dimanche 17 février dans ladite localité.

Dans son message, l'ancienne Première dame de Côte d'Ivoire a prôné l'apaisement, le désarmement des cœurs pour la réconciliation et la paix en Côte d'Ivoire. « Je voudrais dire merci à tout le Sud-Comoé pour la façon dont j'ai été accueillie lorsque je suis sortie de prison

Aujourd'hui toutes les souffrances que vous avez endurées sont derrière nous. Humiliation, brimades etc... Mais nous devons plus tôt mettre tout derrière et aller à la réconciliation et à la paix», a-t-elle appelé.

Selon un proche de l'ex-première Dame, celle-ci a également plaidé pour une Côte d'Ivoire nouvelle et riche dans toute sa diversité culturelle et politique. Et d'inviter la jeunesse de tout bord politique à l'union et au travail.

« Je plaide pour une Côte d'Ivoire riche où les hommes et les femmes produisent les richesses. Cela est possible à condition qu'on y travaille.

Au-delà même du Fpi, les jeunes Ivoiriens du Pdci, Rdr, Fpi, il faut que vous soyez des citoyens qui soient prêts à se battre pour leur nation, capables de rêver grand pour leur pays », a exhorté Mme Gbagbo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.