Afrique de l'Ouest: François Hollande a achevé sa mini-tournée

L'ancien chef de l'Etat français a séjourné en Mauritanie, le 14 février, dans le cadre d'une visite sous-régionale qui l'a également amené au Mali et en Guinée.

François Hollande a été reçu en audience par le président mauritanien, Mohamed ould Abdel Aziz. La rencontre a porté sur la situation sécuritaire régionale et les difficultés de mobilisation de fonds en faveur de la force conjointe du G5 Sahel, brigade anti-terroriste commune (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad).

Au cours de ce voyage, l'ex-chef de l'Etat était accompagné de son ancien ministre des Finances, Michel Sapin. François Hollande a déclaré que la France restera toujours au côté des pays du Sahel, confrontés à la question du terrorisme. Il a quitté Nouakchott à destination de Bamako, au Mali, où il bénéficie d'une importante popularité.

C'est François Hollande, en effet, qui avait donné l'ordre à l'armée française d'intervenir pour stopper l'avancée des jihadistes qui désiraient marcher sur Bamako en 2012. La dernière étape de cette mini-tournée sous-régionale a été la Guinée, un pays hors de la zone sahélienne. Ce passage par Conakry, le 15 février, s'explique par une relation amicale qu'il entretient de longue date avec le président Alpha Condé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.