18 Février 2019

Madagascar: Evènement - Réussite sur tous les plans de Rap Gasy Unity

La gente féminine a été au rendez-vous avec Rap Gasy Unity

L'unité du public, une jeunesse malgache motivée et consciente, Rap Gasy Unity a été l'évènement musical du week-end. Retour, si les organisateurs le veulent, sur un futur grand festival.

L'évènement rap du week-end, Rap Gasy Unity, au Kianjan'ny Kanto Mahamasina a réussi à fédérer le Madagascar du rap en une journée. L'initiative vient de quelques jeunes, bien sur inconditionnels de cette musique, qui veulent rassembler. Quand quelques-uns redoutaient des scènes de bagarre, la sagesse de ce public tananarivien, fêtard et engagé, a permis de savourer un grand moment. Qui ressemble à s'y méprendre à un festival. « C'est une réussite, l'unité s'est surtout retrouvée dans le public », se réjouit Rivo Nantenaina, surnommé Ben J, membre de l'équipe d'organisation.

Si les premières salves des prestations ont été lancées vers 9 h, le public était déjà au rendez-vous. Le Kianjan'ny Kanto semblait tout de même trop large pour l'ambition de Rap Gasy Unity. Au fur et à mesure que les heures avançaient, la devanture de la scène et la grande pelouse se remplissait. Si les autres s'intéressaient au concert, avec quelques gribouillis sonores, les autres s'affalaient sur l'espace de verdure pour affirmer leur présence. Musique, rencontre et surtout communion, tout cela a permis de retrouver la foi dans ce genre musical dont les rivalités peuvent parfois effacer le talent.

« Il y a plein de quartiers représentés ici, c'est gratuit, mais ce n'est pas le bordel. Nous retrouver, nous les amateurs de rap, a été aussi nécessaire pour savoir qui est toujours dans le coup. Et cela réchauffe le cœur que nous sommes encore capables d'être présents », souligne Ndretsa Raharivelo, il est venu avec sa bande de copains et de copines. Tandis que sur scène, les performances s'alignaient. La férocité au micro de la petite Brwhonix, à l'image de cette jeunesse actuelle, parfois incomprise mais très engagée. Ou encore, cette voix de la féminité indépendante et battante portée par la rappeuse Karysampy.

Ambiance des grands jours sur scène

Durant la matinée, les grosses pointures comme Bemaso, Architek, Da Hopp, Psykopasy, Big Jim Da... se sont encore réservées. Vers 14 h, le lieu commençait à être rempli comme il faut. « Nous sommes venus car nous avons été appelés. Pour l'unité, on le ressent vraiment au niveau du public. Mais au niveau des rappeurs, cela reste à voir », fait savoir Biko, membre du groupe Bemaso. Un crew célèbre par son rap à boulets rouges, loin des diableries du politiquement correct. Question unité, Rap Gasy Unity est même allé plus loin. Lorsqu'un groupe de métalleux, détectable avec les tee-shirts à l'effigie du métal, arrive sur les lieux. Un message très important venant de cette jeunesse parfois caricaturée par les aînés. Des rappeurs de Toliara, de Toamasina, de Tsiroanomandidy... sont aussi venus en force.

Il faut également se rendre à l'évidence, le rap malgache a réussi à s'émanciper de l'emprise des médias. Des stars peu connues sur les ondes ou sur les chaînes télévisées, mais qui arrivent à soulever des centaines de mains sur scène, les réseaux sociaux sont passés par là. Rap Gasy Unity a réussi à prouver que, la jeunesse malgache a des choses à dire. Et que le rap malgache possède encore une « aura » intacte auprès d'elle.

Madagascar

Etudiants boursiers d'Etat en Chine - Un appel en détresse à Andry Rajoelina

Ce n'est pas la première fois qu'un appel au secours a été lancé par les étudiants… Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.