18 Février 2019

Cameroun: Sécurité - Les dix régions sous contrôle

Photo: Moki Edwin Kindzeka
Bâtiment endommagé faisant partie de l'hôpital de district incendié à Kumba

C'est ce qui ressort de la conférence semestrielle des gouverneurs à Yaoundé les 14 et 15 février dernier. La cérémonie de clôture a été présidée vendredi par le Minat, Paul Atanga Nji.

Deux jours pour discuter du renforcement de la sécurité des personnes et des biens dans les dix régions du Cameroun. C'est la matrice de la dernière conférence semestrielle des gouverneurs, clôturée vendredi dernier à Yaoundé. Au cours de la cérémonie présidée par Paul Atanga Nji, ministre de l'Administration territoriale (Minat), le rapport général des travaux a été présenté par Pierre Essomba, secrétaire général du ministère. Plusieurs communications ont été présentées à cette conférence.

D'abord, le volet sécuritaire avec le secrétaire d'Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale et le délégué général à la Sûreté nationale qui ont relevé quelques constats : la poursuite des attaques de Boko Haram dans l'Extrême-Nord, la recrudescence des prises d'otages dans l'Adamaoua, à l'Est et dans le Nord, ainsi que la persistance de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest et les agitations post-électorales orchestrées par les militants d'un parti politique.

Des mesures ont été prises pour y remédier. Côté gendarmerie, notamment le renforcement et la synergie d'action dans la gestion des ressources ; veille permanente sur le terrain ; le relèvement du niveau opérationnel des gendarmes. Pour la Sûreté nationale, le Dgsn a rassuré de la recherche intense du renseignement prévisionnel, des équipes de police densifiées dans certaines régions, de l'intensification des contrôles mixtes aux entrées et sorties de villes, entre autres.

Autre aspect abordé par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, les meures d'accompagnement des maîtres d'ouvrage et du suivi de l'entretien routier. Ce dernier a exhorté les gouverneurs de régions à accompagner le transfert des compétences qui s'intensifie en 2019.

Et le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, parlant des conseils régionaux de discipline, a relevé qu'ils étaient opérationnels depuis 2016 et qu'au moins 24 cas ont été examinés lors d'une session au moins. Principale recommandation du MINAT dans son discours de clôture, vigilance et fermeté dans l'action.

Il a demandé aux patrons de régions de ne laisser aucun soupçon d'insécurité prospérer sur le territoire camerounais, autant qu'il les a appelés à faire preuve d'une « vigilance accrue et permanente en tout temps et en tout lieu ». Paul Atanga Nji a également exhorté les gouverneurs à intensifier le renseignement prévisionnel, tout en veillant à la protection de leurs sources. De même qu'ils doivent continuer à accompagner Elections Cameroon dans la préparation et l'organisation des échéances électorales à venir.

Cameroun

Prix Marc-Vivien Foé - Nicolas Pépé, un grand talent à confirmer

Auteur d'une saison 2018-2019 exceptionnelle avec Lille, Nicolas Pépé s'est vu décerner le Prix… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.