Sénégal: Un programme d'électrification de 40 villages réalisé à 90% (promoteur)

Ziguinchor — Un programme d'électrification rurale de 40 villages en Casamance (sud) et une partie du Sénégal oriental a connu un taux de réalisation de 90%, selon un promoteur qui travaille avec l'Agence sénégalaise d'électrification rurale (ASER).

Dénommé "Développement durable par les énergies renouvelables du Sud-est du Sénégal", ce programme vise à fournir de l'électricité moderne et durable à près de 3000 ménages dans 40 villages et une centaine d'infrastructures de base (écoles, postes de santé, lieux de culte, lieux communautaires).

Ce projet est financé par l'Union européenne (UE) à travers le Centre pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique de la CEDEAO (ECREE, en anglais), dont le siège est à Praia (Cap-Vert).

L'Agence sénégalaise d'électrification rurale (ASER) et d'autres partenaires techniques dont Energie R en sont les maîtres d'œuvre sur le terrain.

"Nous avons réalisé un taux d'exécution de 90% sur l'ensemble des 40 village de la Casamance et dans la zone de Tambacounda. Beaucoup de centrales seront livrées d'ici fin mars ou au plus tard au courant du mois d'avril", a assuré Abdoulaye Ba, responsable au niveau de l'ECREE.

M. Ba était en tournée au cours du week-end dans les localités de Kaguitte, Diogué et Coulaye (Ziguinchor) avec les techniciens de l'ASER et d'autres partenaires du programme.

"Plus de 80 techniciens sont déjà formés pour l'entretien et la maintenance des ouvrages. Actuellement les pilonnes sont en cours d'installation, les équipements sont en train d'être livrés dans de nombreux villages où le génie civil est déjà réalisé" a poursuivi Abdoulaye Ba.

Promettant un renforcement de la puissance solaire dans les villages ciblés, Abdoulaye Ba a invité les autorités étatiques à "privilégier des structures comme l'ASER pour mieux capter les fonds étrangers dédiés au secteur de l'énergie".

"Si les fonds étrangers transitent par la SENELEC qui est une société privée, ce sera sous forme de prêt et de crédits à rembourser.

Mais si c'est par le biais de l'ASER, ce sera sous forme de dons et de crédits perdus. Si l'Etat maintient ce paradigme dans la recherche de fonds, les résultats seront beaucoup plus tangibles dans le monde rural", a dit Abdoulaye Ba.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.