Gabon: Patrick Charffery a séduit le public...

18 Février 2019

L'humoriste gabonais Patrick Charffery, le 16 février à l'Institut français de Libreville.

Annoncé depuis début février, la soirée spéciale rire de l'humoriste gabonais Patrick Charffery a tenu ses promesses samedi dernier sur les planches de l'Institut français de Librevillle, devant un public nombreux.

L'événement était à vivre. Durant une heure, tout seul sur la scène, Patrick Charffery a su retenir l'attention. Entre fous rires et applaudissements, les spectateurs semblaient être pris en otage par les histoires drôles du comédien. Maîtrisant parfaitement l'improvisation, l'humoriste n'hésitait pas à insérer de nouveaux sketchs imaginés séance tenante au fil des réactions du public.

« Donnez-moi ce qui est à César » était le thème de ce premier stand-up. D'une histoire à l'autre, Patrick Charferry plongeait dans la réalité gabonaise, caressant avec subtilité le quotidien des populations. Le public a visiblement été ravi d'avoir fait le déplacement : « Cette soirée à l'Institut français m'a redonné le sourire et éloigné de moi, la dure réalité du moment. Merci Patrick, toutes mes félicitations », a encouragé Martial, « Spectacle fabuleux...César attend à présent que tu lui rendes ce qui est à lui... », a taquiné Breal Dwena

La soirée avait débuté avec un léger retard, sans doute causé par le public qui arrivait timidement. En fin d'après-midi de ce 16 février, une forte pluie sur la ville avait laissé croire que les librevillois ne feraient pas le déplacement. Or, même si la salle n'était pas à son comble, le temps n'a pas découragé les spectateurs venus nombreux.

En levée de rideau, la première partie du spectacle a été consacrée à une projection des séquences de « taxi Sagat » et de « Parents Mode d'emploi », avec Omar Défunzu et Yan Koko et d'autres comédiens gabonais. Ensuite, le jeune comédien Gile Mass suivi du compteur Michel Pécoin ont ouvert la partie stand-up du programme, et donné l'avant-goût de ce qui attendait réellement le public, ils ont tous les deux été très ovationnés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.