Sénégal: De retour de Brescia (italie), Me Madické Niang dénonce - «Tous les jours, des difficultés surviennent sur mon chemin»

18 Février 2019

Après son meeting à Brescia samedi, Me Madické Niang est rentré à Dakar hier, dimanche 17 février, pour poursuivre sa campagne à l'intérieur du pays. Dès son arrivée à l'Aibd, le candidat de la coalition Madicke 2019 qui faisait face à la presse a dénoncé les conditions difficiles dans lesquelles il a effectué son voyage.

De retour a Dakar hier, dimanche 17 février, Me Madicke Niang qui était parti en Italie pour briguer le suffrage des Sénégalais de l'extérieur est revenu sur les incidents qui ont marqué son départ à l'Aibd. Selon lui, depuis la déclaration de sa candidature à la présidentielle, des difficultés surviennent tous les jours dans son chemin.

« Le voyage était trop difficile à cause des problèmes que j'ai eu à Dakar avec Air Portugal... J'ai accusé 5 minutes de retard alors que la porte de l'avion n'était pas fermée. Il m'ont interdit l'accès. Je ne sais pas ce qui les a motivé à se comporter ainsi.

Je ne tire pas de conséquences hâtives des difficultés qui se présentent sur mon chemin. Mais depuis la déclaration de ma candidature, je sens que je dérange On essaye toujours de me barrer la route. Tous les jours des difficultés surviennent sur mon chemin », se plaint-il

Me Madické Niang dit avoir assumé publiquement son ambition de devenir président de la République du Sénégal de manière forte et déterminée. « Je les surmonte et je continue mon chemin.

J'ai failli passer la nuit à l'aéroport pour chercher un moyen de rejoindre Milan. C'est vers 5 heures du matin que des places sont disponibles dans le vol de la Royale Air Maroc qui est passé par Casablanca pour Milan.

Je voudrais tout faire pour y aller parce que mon absence serait une déception pour les Sénégalais. Et moi-même, j'aurais eu des problèmes de conscience. Car beaucoup de symboles entouraient ce voyage. C'est pourquoi il était pas question de renoncer », indique-t-il.

Et d'ajouter : « finalement, je suis allé en Italie. Ils ont décalé le meeting. Et pour la première fois, la salle mythique de Brescia était pleine. En tout cas, l'objectif recherché est atteint Ce que j'ai fait est unique dans l'histoire »

Interpellé sur la décision prise par le Cnra de ne pas diffuser les activités dans le cadre de la campagne à l'étranger, le candidat Madické Niang soutient: « j'étais prêt à payer les missions pour l'équipe de la Rts, mais ils y sont opposés en disant que c'est comme si j'étais en train de donner de l'argent à la Rts.

Cela ne tient pas parce que je ne sais pas combien de fois on a payé la Rts pour des communiqués et autres.

Comme c'est une première, je peux comprendre qu'ils hésitent autant . Peut être l'exercice va faire tâche d'huile et demain, les candidats pourraient le faire sans aucun problème ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.