Afrique: Création de la nouvelle ligue de la NBA en Afrique - Dikembe Mutombo, l'un des artisans

L'ancienne star de la prestigieuse National basket-ball association (NBA) aux Etats-Unis d'Amérique a déclaré au site américain undefeated.com avoir été le premier joueur à demander au président de cette ligue, Adam Silver, de venir sur le continent.

La Basket-ball Africa league (BAL), la première compétition de la NBA hors Etats-Unis, sera co-organisée avec la Fédération internationale de basket-ball (Fiba) et va débuter en janvier 2020. Elle mettra en compétition douze équipes. La création de cette ligue a été annoncée le 16 février par le président de la NBA, Adam Silver, au cours d'un déjeuner de la NBA Africa, tenu la veille du All stars game, organisé le 17 février à Charlotte, en Caroline du Nord. BAL se déroulera de janvier à mars et mettra en compétition les équipes sélectionnées après des qualifications cette année. Plusieurs pays prendront part à ces qualifications, notamment l'Angola, le Kenya, le Rwanda, l'Afrique du Sud et le Sénégal, la Tunisie et le Maroc et un seul pays ne pourra pas être représenté par plus de deux clubs.

La compétition se fera avec un système éliminatoire géré par la Fiba et une phase finale qui sera organisée sur la base des normes NBA. Adam Silver a déclaré : "Nous l'avons fait parce que nous avions la possibilité d'exister en Afrique, pas seulement dans le domaine du basket-ball, mais également dans l'industrie du sport sur tout le continent. J'y suis allé avec Dikembe Mutombo au moins quatre fois depuis que je suis président. Et à travers des conversations avec la Fiba et des ministres locaux ou des sports, nous avions réalisé qu'il existe une énorme opportunité de faire progresser le basket-ball. Il y a beaucoup de jeunes joueurs en Afrique qui connaissent Dikembe Mutombo, mais ne savent pas comment saisir les opportunités pour suivre son exemple. Dikembe a eu la chance de fréquenter une école aux États-Unis et de bénéficier d'un encadrement et d'un mentorat fantastiques. Mais, de nombreux joueurs en Afrique ne savent pas vers qui se tourner. La construction d'infrastructures de basket-ball va créer des générations de nouveaux Dikembe Mutombo, en plus d'être un moteur économique pour toute l'Afrique ».

Selon le président de la NBA, les marques Pepsi et Jordan Brand de Nike font partie des partenaires de la future compétition ainsi que l'ancien président américain, Barack Obama.

La NBA compte, cette saison, cent huit joueurs internationaux provenant de quarante-deux pays et territoires, dont douze pays africains. Cette ligue a organisé trois matchs en Afrique depuis 2015, tous à guichet fermé: deux à Johannesburg et l'autre à Pretoria. De nombreux joueurs et entraîneurs actuels de la ligue ainsi que plusieurs légendes et membres du Hall of fame ont fait partie de ces voyages. Plus de quatre-vingts joueurs actuels et anciens de la NBA sont africains ou ont des liens avec le continent.

En Afrique, la NBA dispose de son siège en Afrique du Sud. Elle a contribué à la création de quatre-vingt-sept centres d'entraînements et de jeu dans sept pays africains. La NBA a également construit une académie au Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.