Sénégal: Supposée émergence économique - Abdoul Mbaye déclasse le «Macky»

18 Février 2019

L'ancien Premier ministre du Sénégal et leader de l'Act, Abdoul Mbaye, est formel : les chiffres et autres taux livrés depuis 7 ans à l'opinion nationale par le gouvernement Sénégalais pour attester de l'émergence économique du pays ne sont que des affabulations pour ne pas dire des « mensonges ».

Comme il l'a affirmé avec verve hier, dimanche, à l'émission Grand Jury de la Rfm (radio privée). Dans la foulée, le premier chef de gouvernement du Président Macky Sall a dit considérer son ancien patron comme le plus mauvais candidat parmi ceux qui parcourent le Sénégal à la quête de suffrages.

Abdoul Mbaye, qui rappelle n'avoir pas choisi Idrissa Seck pour l'ensemble de son programme, précise que c'est ce dernier qui répond le mieux, suivant l'offre, à ses aspirations. « Nous avons pendant plusieurs années constaté de très grosses défaillances. Nous avons considéré que nous n'avons jamais vécu pire.

Nous avons constaté que le Sénégal courait vers de graves dangers et que Macky Sall était le plus mauvais candidat parmi les 5 en lice », dira-t-il sans ambages.

D'ailleurs, a-t-il relevé, le bilan brandi par le régime n'est que mirage. Pour autant, Abdoul Mbaye a dégagé en touche toute velléité d'émergence. « Aucun des villages que j'ai parcourus dans la région de Kaolack n'a constaté un changement pendant 7 ans.

Quand vous dites que le Sénégal a récolté 1.400 000 tonnes d'arachide, c'est du bidon. Ça n'existe pas. Il y a du mensonge . Le taux de croissance n'existe pas. Cette émergence n'existe pas ».

Interpellé par ailleurs sur certains dossiers diligentés alors qu'il était Premier ministre et principalement celui de la traque des biens mal acquis, Abdoul Mbaye précisera que son idée n'a pas été validée par le Président Macky Sall.

Celle-ci étai juste de privilégier les compromis pour récupérer l'argent supposé dilapidé et ne prendre l'emprisonnement que comme « ultime recours ». Une idée qu'il partageait d'ailleurs avec la Banque mondiale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.