18 Février 2019

Burkina Faso: Coopération militaire américaine avec le lancement de Flintlock

Photo: L'Observateur Paalga
Le Burkina Faso est le pays hôte de l’exercice multinational Flintlock.

Au Burkina Faso, l'exercice militaire Flintlock vient d'être lancé à Ouagadougou. Il s'agit du plus important exercice international de forces spéciales organisé par l'armée américaine, en Afrique. Trente-trois pays y participent dont 16 pays africains à savoir les pays sahéliens en proie à la menace terroriste mais aussi leurs voisins comme le Bénin ou le Maroc. Cet exercice intervient dans un contexte sécuritaire très tendu au Burkina Faso.

Fanfare, levée de drapeaux, hymnes, la cérémonie d'ouverture de Flintlock s'est voulue très solennelle, dans la cour de la base de Zagra, au nord de Ouagadougou.

Dans son allocution, le ministre de la Défense burkinabè a rappelé le contexte sécuritaire du Burkian, s'émouvant du nombre élevé de pays participants à Flintlock.

« Il y a une convergence de préoccupations. Nous devons faire face à cette menace ensemble », a déclaré Chérif Sy.

Même tonalité du côté de l'ambassadeur américain qui a rappelé que l'une des priorités de l'exercice serait le travail de coordination entre les différentes armées. Andrew Young a également mentionné les défis des pays du G5 Sahel.

Ainsi, les différentes armées engagées dans l'exercice s'entraîneront à élaborer ensemble des stratégies d'opération, en collaboration également avec des équipes juridiques ou encore des responsables de la société civile, pour une approche plus « globale » de la question sécuritaire.

L'accent est donc mis sur la stratégie et l'on parle peu des moyens dont disposent les pays africains. Un an bientôt, jour pour jour, après la conférence de bailleurs de Bruxelles pour le G5 Sahel, peu de partenaires ont pourtant honoré leurs promesses de dons.

Burkina Faso

Le sous-secrétaire d'Etat americain au pays - Le « Monsieur Afrique » pourra-t-il attendrir Paul Biya ?

Le 18 mars dernier, le sous-secrétaire américain chargé des affaires africaines était en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.