Sénégal: Présidentielle - Issa Sall en campagne dans la région de Touba (2/5)

Au Sénégal, le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu dimanche 24 février. Pour les cinq candidats, Macky Sall, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Issa Sall et Madicke Niang, la dernière ligne droite est donc lancée.

Chaque jour, nous avons décidé de suivre l'un des prétendants à la présidence. Ce lundi 18 février, Issa Sall était en meeting dans la région de Touba dans le centre du pays.

« Je suis l'homme neuf » aime répéter Issa Sall. Sa campagne est justement un mélange d'improvisation et d'altruisme.

Le candidat voit au loin un rassemblement, il engage alors son 4x4 imposant sur les pistes pour arriver à Ndieyenne, petite bourgade où la foule sort devant le baobab pour l'écouter. « Le jour du vote, mon bulletin sera visible, c'est le vert ! Venez sécuriser le scrutin » déclare Issa Sall, tel un sage sans jamais élever la voix.

« C'est un pur-sang, notre pur-sang » scande un sympathisant. « C'est un homme saint, droit » ajoute un autre fier de porter t-shirt et casquette à l'effigie du candidat. Avant la brousse, Issa Sall a multiplié les arrêts chez les responsables religieux de Touba.

Lui, le tidjane rigoriste est venu saluer les membres de la communauté mouride, visiter une daara, une école coranique et prier également dans la ville sainte.

Coup d'envoi de la campagne présidentielle

La politique est aussi un art, un savoir-faire, Issa Sall le découvre lorsqu'il sort de son véhicule sur la RN3 pour saluer des militants qui sont en fait des sympathisants d'Idrissa Seck.

Dans la ville de Dahra, à 60 kilomètres de Touba, le candidat passe au ralenti mais ne s'arrête pas, la foule attendue n'étant pas au rendez-vous.

Des échecs qui n'empêche pas Issa Sall d'y croire, certain de sa force, de son réseau dans tout le pays. « Ce sera bientôt le scrutin, nous sommes confiants et nous pensons le remporter ».

Déjà, je suis l'homme neuf, je n'ai pas été dans le système donc je pense que les Sénégalais vont tourner leur regard vers moi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.