Burkina Faso: La balance des paiements excédentaire de 246 millions en 2017

En 2017, le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 246.976 millions, après 239.401 millions un an plus tôt.

Selon la même source, le déficit du compte des opérations courantes s'est accentué de 58.068 millions entre 2016 et 2017 pour se situer à 520.434 millions.

Cette détérioration du compte courant a été imprimée par l'augmentation du déficit de la balance des biens et services et la diminution de l'excédent du compte des revenus secondaires.

La balance commerciale s'est détériorée de 2.727 millions, suite à une plus forte augmentation des importations par rapport à celle des exportations. Le déficit de la balance des services s'est accentué de 10,0% en lien notamment avec la baisse des recettes touristiques.

Le solde déficitaire du compte du revenu primaire s'est atténué de 1.353 millions en lien notamment avec le repli des paiements nets aux non-résidents au titre des autres revenus primaires et dans une moindre mesure par la diminution des paiements en rémunération des salariés non-résidents.

Sous l'effet du recul des appuis budgétaires mobilisés par l'Etat, le compte du revenu secondaire s'est altéré de 9.594 millions en ressortant excédentaire de 231.544 millions.

En part du PIB, le déficit de la balance courante s'est accru en 2017, pour se situer à 7,3% (8,3% hors dons officiels) contre 7,2% en 2016 (8,4% hors dons officiels).

Le compte de capital a, quant à lui, affiché un solde excédentaire de 172.840 millions, en progression de 22.698 millions par rapport à 2016, soit +15,1%. Cette variation reflète l'afflux des dons projets au profit de l'Administration publique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.