19 Février 2019

Cote d'Ivoire: Aboisso - Le conseil du café-cacao sensibilise sur la fuite des produits agricoles

Dans le cadre des travaux de la coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et le Ghana, en matière de commercialisation du cacao, la lutte contre la fuite des produits et la sécurisation des frontières, le Conseil du café-cacao a organisé une réunion d'échange et de sensibilisation, le jeudi 14 février dernier, à la salle des mariages de la mairie d'Aboisso.

L'objectif de cette mission, réaffirmer la nécessité de la lutte contre la fuite du cacao sans entrave à la circulation des producteurs ghanéens et leurs productions de cacao. Les échanges ont été enrichis par la présence du corps préfectoral du Sud-Comoé, les forces de défense et de sécurité, les forces douanières et les eaux et forêts.

Au terme de ces échanges, il ressort que des réseaux de fossoyeurs de l'économie ivoirienne s'adonnent à des trafics aux frontières ivoiriennes. Cette activité illégale est à dissocier de celle des planteurs qui sont à cheval sur les deux pays, en ayant leurs plantations dans un pays et domiciliés dans l'autre pays.

À ce sujet, les forces de l'ordre ont rassuré qu'il n'existe aucune tracasserie encore moins des entraves à la circulation des produits agricoles.

Pour eux, ce ne sont que de simples contrôles de routine auxquels sont soumises toutes les cargaisons de produits faisant l'objet de flux entre les deux pays afin de préserver les intérêts des pays propriétaires des produits.

La Directrice adjointe du Conseil du café-cacao, Poe Carine, représentant le Directeur Général, a recommandé aux forces de défense et de sécurité, une vigilance accrue.

« Ce que nous pouvons demander dans un premier temps à nos forces de défense, c'est de prendre sur elles tout ce qui est barrière linguistique. Il faut qu'elles s'organisent pour être informées pour que les produits soient commercialisés là où ils ont été produits», a-t-elle suggéré.

Il a été également soulevé la question des moyens pour lutter efficacement contre les trafiquants jouxtant la frontière ivoirienne.

Le Conseil du café-cacao a rassuré les autorités policières que l'État de Côte d'Ivoire et la structure seront toujours à leurs côtés. « Les actions entreprises par le Conseil du café-cacao sont nombreuses.

Ce sont des appuis financiers, en carburant et du matériel roulant qui ont été mis à la disposition des forces de défense et de sécurité. Nous continuerons à appuyer les forces de défense dans la lutte contre la fuite du cacao », a-telle rassuré.

Pour terminer, la directrice adjointe a expliqué que la coopération avec le Ghana permet d'anticiper sur certaines problématiques communes. Mais celles-ci ne peuvent pas soustraire le fait qu'il y a des réseaux qui organisent la fuite de produits.

Il faut certes que ces réseaux soient démantelés « mais il faut préserver la coopération pour donner toute l'assurance que les petits producteurs venus sécher leurs produits en Côte d'Ivoire puissent vendre tranquillement au Ghana ».

Mais en même temps, conclu-t-elle, qu'ils sachent que nos forces de l'ordre resteront vigilantes pour que ceux qui organisent des trafics et qui viennent nuire à l'économie ivoirienne soient traqués.

Pour sa part, le préfet de région, Ernest Boni Koffi, préfet du département d'Aboisso, a exhorté toute la population à s'impliquer dans cette lutte afin que les planteurs puissent jouir du fruit de leur labeur et que l'État de Côte d'Ivoire puisse percevoir la part qui lui revient

Cote d'Ivoire

Tournoi UFOA B-Dames - Le trophée pour le Nigeria

Pays organisateur du Tournoi UFOA B Dames, la Côte d'Ivoire affrontait le Nigeria en finale ce samedi au stade… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.