19 Février 2019

Burkina Faso: El Hadj Omar Tapsoba - « Ce sont nos propres frères burkinabè qui sont à l'origine de ces tueries »

Des militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont quitté leur parti pour déposer leurs valises au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). C'était le 17 février 2019, à l'arrondissement 7 de Ouagadougou.

Le Secrétaire général (SG) MPP dudit arrondissement, El Hadj Omar Tapsoba, au cours d'une cérémonie qu'il a organisée pour accueillir ces nouveaux militants, s'est prononcé sur la situation sécuritaire que traverse le Burkina.

« Des Burkinabè engagés et soucieux de ce que nous vivons, se sont réunis pour faire passer un message et apporter leur soutien au président Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement. Personne ne dira le contraire, le président Kaboré, par ses actions sur le terrain, prône le développement du Burkina ».

Ce sont les mots du SG, El Hadj Omar Tapsoba, le 17 février dernier, pour accueillir les nouveaux militants au sein du parti. Le SG a aussi signifié que c'est par jalousie et méchanceté que l'ennemi veut mettre des bâtons dans les roues du président qui veut faire du Burkina un pays de mieux-vivre.

Le hic, a-t-il regretté, est que ceux qui sont à l'origine de ces attaques et tueries, sont des Burkinabè. « Ils sont jaloux et sont assoiffés du pouvoir. Mais ce n'est pas de notre faute si nous vous avons confié le pouvoir pendant 27 ans et que vous n'avez pas été capables de le diriger », s'est-il indigné.

Toutefois, le SG a mis en garde les responsables des attaques terroristes en affirmant qu'ils seront démasqués et vaincus par la grâce de Dieu. « Ces mêmes personnes, quand elles quittaient le pouvoir en 2014, ont laissé entendre que le MPP n'allait jamais régner tranquillement, parce qu'il saura de quoi ils sont capables.

Et cela, nous le constatons, mais qu'ils sachent que le président Kaboré n'a jamais tué ni été impliqué dans des trafics quelconques, mais est plutôt un homme de Dieu qui veut le développement de son cher pays.

Le pouvoir se gagne par les urnes et non par des attaques meurtrières à l'endroit des innocents». El Hadj Omar Tapsoba a, par ailleurs, signifié que le camp d'en face a peur de la force de frappe du MPP, et est conscient que le président Roch Marc Christian Kaboré va gagner les élections en 2020. Raison pour laquelle, a-t-il déclaré, ces méchants et hommes de mauvaise foi sèment le trouble et tuent des innocents.

Mais toute la population burkinabè, à l'image de celle de l'arrondissement 7, notamment ces braves jeunes qui ont décidé de soutenir le président, est convaincue que seul le président Roch Marc Christian Kaboré, homme de paix et de progrès, est celui qui peut mieux diriger le Faso.

Pour sa part, le représentant des démissionnaires, Adama Kanazoé, a indiqué qu'ils ont décidé de quitter le CDP et de déposer leurs valises au MPP parce que le MPP est un parti qui a de la vision du progrès.

Depuis la chute du CDP, a-t-il relevé, les choses ne sont plus comme avant et en tant que Burkinabè qui souhaitent le développement et la paix dans leur pays, ils ont décidé d'aider et d'accompagner le président Roch Marc Christian Kaboré.

« Nous sommes convaincus qu'en 2020, nous allons célébrer la victoire. Parce que malgré les multiples attaques de l'ennemi, la jeunesse lui fait confiance et ensemble, nous vaincrons ces terroristes », a-t-il dit.

Burkina Faso

Déclassement annoncé de la forêt de Kua

Plusieurs agents du ministère de l'Environnement étaient dans la forêt classée de Kua, hier,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.