19 Février 2019

Cameroun: Comment la galaxie Nanga est prête à tout pour prendre le pouvoir

Tous les coups sont désormais permis pour la galaxie Nanga d'où est originaire Chantal BIYA et autres pour prendre le pouvoir.

Il faut user de tous les stratagèmes d'autant plus que comme nous l'a démontré Jeune Afrique, Paul BIYA est épuisé par le poids de l'âge et ne contrôle presque plus rien.

Ainsi, les fausses conversations sont montées contre les activistes et Journalistes qui militent pour la justice et l'équité, des campagnes cybernétiques contre certains membres du gouvernement.

Comme vous pouvez le constater en capture d'écran ci-dessous, une conversation montée de toute pièce où je suis impliqué dans une discussion avec Boris Bertolt et autres circule sur la toile et beaucoup partagée par Mathias Éric OWONA NGUNI désormais présenté dans les chaumières comme le recteur de l'Université des "intellectuels" gastro-sardinards.

Je tiens à préciser qu'il s'agit tout simplement d'une vaste fumisterie pour tenir mon image car malgré les agressions dont j'ai été victime et les propositions qu'on m'a faites pour collaborer avec le régime je suis toujours resté égal à moi-même, alors il faut procéder autrement pour me vilipender.

Il se dit dans le sérail que la galaxie Nanga a juré qu'un Bamileké ne prendra jamais le pouvoir. C'est pourquoi ils ont commandité l'arrestation de Maurice KAMTO et raconte partout que Polycarpe ABAH ABAH, MEBE NGO'O font partie de ses financiers (cf image 3).

Ce que nous vivons ces derniers temps laisse à croire que la galaxie Nanga est décidée de faire la peau aux élites Fong-Bulu. C'est pourquoi après avoir écartés MEBE NGO'O, BELINGA EBOUTOU, ATANGANA KOUNA et traumatisé Jean FOUMANE AKAM - paix à son âme, elle va faire arrêter les jours à venir MEBE NGO'O qui était pressenti pour être nommé ambassadeur.

Il se susurre que Edgard Alain MEBE NGO'O et Ferdinand NGOH NGOH étaient complice en affaires mais depuis la sortie de BB DOC du gouvernement c'est la guerre entre Ferdinand et lui l'aurait exclut des rétro commissions ce malgré les relances vaine de MEBE NGO'O.

Cette guerre s'est déplacée à l'ambassade du Cameroun à Paris avec ce qui s'est passé le 26 janvier dernier - je reviendrai dessus en profondeur.

Cette galaxie accuse déjà MVONDO AYOLO et Louis Paul MOTAZE à qui elle a attribué le nom de ZE MOT d'être derrière l'article de Jeune Afrique. Pourtant ce qu'a dit ce journal est connu de tous.

Posez-vous la question de savoir pourquoi on faisait circuler un prétendu tiroir de MVONDO AYOLO sur la toile avec des lubrifiants et des préservatifs et vouloir nous faire gober que 7,5 milliards ont disparu. Il s'agit tout simplement des règlements de compte. La guerre des Nanga contre les Fong-Bulu est ainsi déclenchée.

Une source crédible nous a fait savoir que lors d'une cérémonie la première dame était très remonté contre MAMA FOUDA et quelques jours après il a sauté du gouvernement. Allez savoir qui fait sauter ANGOUING du gouvernement.

Dans cette manœuvre de certains de la galaxie Nanga, des personnes sont payés pour monter des fausses conversations qui sont relayés sur la toile. L'un d'eux est ce monsieur en photo image ci-dessous. Son nom est KOULOU ENGOULOU Lilian, né le 15 août 1981, originaire d'Ebolowa et très proche de NGOH NGOH.

Il se fait passer pour être le responsable de L'ONG OBSERVATOIRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIETAL alors que c'est le scribe du palais qui est en réalité derrière cette affaire qui passe le temps à tirer sur des responsables et semé là haine tribale sur la toile.

En dehors de lui, plusieurs blogueurs et influenceurs sont également payés pour cette tache. Leurs rôles consistent également à créer plusieurs faux profils pour distiller la haine et signalés nos directs sur la toile. J'ai bien envie de savoir ce que Steve FAH, Dariche NDEDI, Odile P et autres allait faire au Ministère de la communication lorsqu'on leur a remis chacun la somme de 250 000 FCFA.

Cameroun

Plan de circulation dans la ville

Le présent plan informe les usagers de la voie publique des modifications qu'imposeront la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.