19 Février 2019

Cote d'Ivoire: Sécurisation du foncier rural - Un atelier sur l'harmonisation des dispositions réglementaires ouvert à Grand-Bassam

Dans le but d'harmoniser les textes et les dispositions réglementaires relatifs à la sécurisation du foncier rural en Côte d'Ivoire, un atelier se tient à Grand-Bassam du mardi 19 au jeudi 21 février, sous la direction de l'Agence foncière rurale (Afor).

Durant trois jours, des membres de l'Afor et des personnes ressources vont finaliser l'harmonisation entre le projet de loi modificative de la loi sur le foncier rural du 23 décembre 1998; le projet adopté en Conseil des ministres le 23 mai 2018 en voie d'être transmis à l'Assemblée nationale; les décrets et arrêtés d'application de la loi de 1998 modifiée et le manuel des opérations de sécurisation foncière rurale.

Le directeur de Cabinet adjoint du Premier ministre, Touré Brahima Mocktar, qui a procédé à l'ouverture de l'atelier, s'est félicité de l'organisation de cette rencontre qui règlera les questions liées à la terre.

« Le foncier permet d'assainir le secteur agricole et d'avoir un accès facile pour sécuriser la terre », a-t-il relevé.

Et d'ajouter que depuis l'accession de la Côte d'Ivoire à l'indépendance, l'on a enregistré une performance du cadre institutionnel et environnemental, chose qui a positionné le pays au premier rang de producteur mondial de cacao et de noix de cajou.

Satisfait des avancées des travaux, Bamba Cheick Daniel, directeur général de l'Afor, a remercié ses collaborateurs pour leur clairvoyance.

« Nous nous félicitons de l'avancement des travaux dont nous attendons beaucoup pour trouver des solutions aux questions de terre qui par ricochet impactent le secteur agricole », a-t-il ressorti.

Cote d'Ivoire

Le président du Sénat change de camp

En Côte d'Ivoire, c'est un nouveau coup dur pour le PDCI à un an et demi de la présidentielle. Le… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.