20 Février 2019

Sénégal: Production arachidière - Une augmentation de 114% entre 2014 et 2018

La filière arachidière a connu une forte expansion entre 2014 et 2018. Selon un rapport du Bureau opérationnel de suivi du Pse, au cours de cette période, la production a connu une augmentation de 114%.

«L'ambition du Plan Sénégal émergent pour la filière arachidière a été de relancer la production en augmentant les rendements de 50% et en renforçant la commercialisation à l'intérieur du pays, mais aussi les exportations.

Un objectif largement réalisé avec une production qui a plus que doublé (augmentation de 114%) entre 2014 et 2018, passant de 669 329 tonnes à 1 432 086 tonnes. En 2017, le rendement moyen à l'hectare était de 1,1 tonne sur un objectif de 1,3 tonne à l'hectare (soit une hausse de 38% par rapport à 2016).

Cet objectif est réalisé à hauteur 86,6% », rappelle un rapport rendu public par le Bureau opérationnel de suivi (BOS) du Plan Sénégal émergent sur la mise en œuvre des projets et réformes phares du Pse sur la période 2014-2018.

Le rapport souligne que pour atteindre de tels résultats, le gouvernement a mis à la disposition des producteurs 55 000 tonnes de semences certifiées issues du programme national de reconstitution du capital semencier, soit 137,5% par rapport à l'objectif de 40 000 tonnes fixé.

«Grâce aux activités conduites par l'Institut sénégalais des recherches agricoles (Isra), le gouvernement a également introduit 10 nouvelles semences très performantes. Une subvention de 4,9 milliards fCfA a été mobilisée pour les intrants et le matériel agricole.

Ces performances sont d'autant plus importantes que les deux tiers de la population rurale tirent leurs moyens de subsistance de la culture d'arachide qui couvre la moitié des superficies emblavées », renseigne la même source.

En outre, précise-t-on, le Programme d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise (Pracas) vient en appui pour consolider les acquis en améliorant la reconstitution du capital semencier, la fertilité des sols, les systèmes de culture et de mécanisation.

Concernant l'élevage, le Bos du Pse note un développement accéléré. «Le gouvernement a initié le projet phare « 100 à 150 projets » d'agrégation ciblés sur les filières Hva (haute valeur ajoutée) », qui dans son volet élevage ambitionne le développement accéléré les filières laitière et avicole avec pour objectif de satisfaire la demande nationale', renseigne le rapport.

Pour la composante « lait », l'ambition est de faire passer la part de la production locale dans l'offre nationale de 51% en 2016 à 80% en 2025 et d'amener la consommation par habitant à 40 litres en 2025 contre 30 litres en 2014.

Les progrès réalisés (atteinte de 88 % des objectifs en 2018) par la filière laitière sont assez satisfaisants entre 2014 et 2018 avec une augmentation de 12% de la production qui s'établit à 244 millions de litres en 2018.

En d'autres termes, entre 2014 et 2018, la production a augmenté chaque année en moyenne de 6,8 millions de litres », informe le Bos.

A ce stade, poursuit-il, l'objectif 2025 fixé à 555 millions de litres est réalisé à hauteur de 44%. Concernant l'aviculture industrielle, le Bos rappelle que l'ambition du Pse est de porter la production de viande à 116 000 tonnes et celle d'œufs de consommation à 1,2 milliards d'unités en 2025.

«Cette ambition est en bonne voie de réalisation puisque, les productions de l'aviculture industrielle sont passées de 44 897 tonnes à 70 036 tonnes pour la viande et de 631 millions d'unités d'œufs de consommation à 706 millions d'unités, soit une augmentation, respectivement, de 56% et de 12% », lit-on dans le rapport.

Sénégal

"Le Sénégal gagne en visibilité à Cannes" (Hugues Diaz)

L'une des premières retombées de la présence du Sénégal au 72 e festival de Cannes… Plus »

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.