19 Février 2019

Algérie: L'approche algérienne dans le domaine de l'habitat est judicieuse

Alger — Le président du Conseil de la nation, Abelkader Bensalah a qualifié, mardi, l'approche adoptée par l'Algérie dans le domaine de l'habitat de "judicieuse", car prenant en charge définitivement les préoccupations des citoyens pour l'obtention d'un logement décent.

S'exprimant lors d'une journée parlementaire sur "les politiques de l'habitat, d'urbanisme et de la ville: bilan et perspectives", M. Bensalah a indiqué que les options accordées dans le domaine de l'habitat s'adaptent aux développements enregistrées dans le pays, particulièrement à la faveur de la création d'un cadre juridique et organisationnel "efficace".

"L'évaluation générale du secteur établit que les réalisations accomplies sont très bonnes", a-t-il indiqué, citant le bilan présenté par les directeurs du secteur.

Ce cadre juridique a permis de créer de nouveaux procédés "plus modernes et plus efficaces" qui ont permis d'adopter une politique audacieuse ayant contribué au règlement de la crise de logement, à travers l'élimination des constructions anarchiques et la réalisation de logements décents, a ajouté M. Bensalah.

La promotion de la ville et de l'urbanisme a permis à l'Algérie de se "hisser" au rang des pays développés, d'autant que les options prises répondent aux demandes des citoyens appelant à assurer le logement décent.

Evoquant l'élection Présidentielle du 18 avril 2019, le président de la chambre haute du parlement a affirmé que "la prochaine échéance électorale est importante et nous souhaitons qu'elle se déroule dans le cadre d'une concurrence loyale et que le discours politique réponde aux aspirations de la Nation", appelant les citoyens à participer massivement à cette élection.

Pour sa part, le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar a mis en avant l'importance des avancées réalisées dans le secteur de l'habitat, des avancées, a-t-il dit, ayant permis d'élargir le parc de logement qui compte actuellement 9.6 millions d'unités et de réduire le taux d'occupation des logements à 4,49 individus.

Le défi demeure, toutefois, "important", poursuit le ministre pour qui le secteur exige des mesures encourageant l'utilisation des matériaux de construction locaux et de l'utilisation des énergies renouvelables, en sus de la modernisation du secteur et de l'adaptation des formules de logement aux spécificités de chaque région.

Il a souligné, en outre, que les résultats réalisés doivent être consolidés et soutenus par les autorités locales et centrales à travers la poursuite de leurs efforts sur le terrain et l'association de tous les acteurs (maîtres d'oeuvre, cadres, bureaux d'études et organisations professionnelles) en vue de rattraper les insuffisances enregistrées et de réviser les textes législatifs et réglementaires qui ont atteint des phases avancées d'élaboration.

Le secteur prépare actuellement le lancement de la formule du logement locatif promotionnel (LLP) visant à créer un marché locatif à des prix de location moyens et étudiés, une formule adoptée en vertu de la loi de Finances 2019, a rappelé M. Temmar.

Par ailleurs, le ministre est revenu à l'augmentation des aides de l'Etat aux citoyens dans le cadre de différents programmes de logement, à l'instar du logement rural (de 700.000 DA à 1 million DA), du logement promotionnel aidé (LPA) (700.000 DA), du logement social et du logement location-vente (contribution du citoyen à hauteur d'un tiers de la valeur et le remboursement mensuel sur 25 ans).

En outre, la formule du Logement promotionnel public (LPP) destiné aux membres de la communauté algérienne établie à l'étranger, a connu une augmentation en termes de nombre des souscripteurs qui ont choisi les wilayas dans lesquelles ils désirent résider, à 11.500 inscrits dont 20.000 inscrits à cette formule.

Dans le même cadre, 560.000 logements ont été inscrits, un quota qui couvre le nombre de souscripteurs ayant procédé au paiement de la première tranche de leurs logements.

La formule de logement public locatif (LPL) a permis à 1.27 millions de familles de bénéficier de logements, a rappelé M. Temmar, soulignant que cette formule était financé totalement par l'Etat en sus de la réalisation de plusieurs structures publiques (écoles, universités, centres médicaux, sûreté).

L'expérience algérienne en matière d'éradication de l'habitat précaire avait été saluée par l'ONU Habitat, dont la directrice exécutive a qualifié l'expérience "d'unique en son genre"

Près de 24.000 entreprises de réalisation nationales, dont 1000 classées dans les catégories 5 à 9 (4%), 8000 architectes et 3000 ingénieurs agrées ont veillé à la réalisation de ces projets, a précisé M. Temmar.

Cette journée parlementaire s'inscrit dans la politique des journées d'études que compte organiser le Conseil de la nation sur les secteurs de l'agriculture, de l'assurance sociale, l'industrie et autres.

Algérie

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie en Afrique

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie sur le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.