20 Février 2019

Congo-Kinshasa: Elections - Les Eglises évangéliques dénoncent la corruption

Les élections des gouverneurs et des sénateurs se tiendront au mois de mars en RDC, mais à peine la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a publié la liste des candidats que les soupçons de corruption sont révélés.

Deux candidats sénateurs ont même déjà retiré leurs candidatures dénonçant le monnayage des voix. Ce mardi, l'Eglise du Christ au Congo (l'ECC) est montée au créneau pour à son tour dénoncer ce qu'elle appelle les antivaleurs.

L'Eglise du Christ au Congo a interpellé non seulement les candidats sénateurs et gouverneurs, mais aussi les grands électeurs qui sont les députés provinciaux sur ces soupçons de corruption.

Pour les protestants, « l'alternance politique ne peut être bénéfique pour la démocratie qu'à condition que la corruption soit combattue. »

« Nous nous inquiétons sur l'avenir de notre démocratie »

Pour le pasteur Eric Nsenga, porte-parole de l'ECC, « si, pour des grands électeurs, la chambre haute qui est le Sénat, les gouverneurs, les assemblées provinciales qui doivent constituer l'architecture institutionnelle de notre pays, il se passe la corruption à ce niveau-là, nous nous inquiétons sur l'avenir de notre démocratie ».

A ceux qui demanderaient à l'Eglise de se contenter des affaires religieuses, l'ECC a une réponse : « Si nous dénonçons les abus, les antivaleurs, cela rentre dans nos compétences des sentinelles de la Nation, les gardiens des valeurs morales publiques, mais aussi d'acteurs dans le jeu politique ».

L'ECC dit souhaiter la moralisation de la vie politique. Elle mobilise également en faveur de la consolidation de la paix et de l'unité nationale.

Grande concertation

Ainsi, elle annonce déjà la tenue dans les prochains jours d'une grande concertation à laquelle sera associée l'église catholique et d'autres mouvements de la société civile pour proposer des actions concrètes.

Congo-Kinshasa

Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis

Koffi Olomidé a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteintes… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.