Sénégal: Madické Niang, en campagne dans la capitale du Rail - «On a l'impression que Macky Sall veut priver Thiès»

Le président sortant Macky Sall lors de son passage à Guédiawaye, au nord de Dakar, le 20 février 2019.
20 Février 2019

Lors de son meeting hier, mardi 19 février, à la Place de France à Thiès, le candidat Madické Niang a fait savoir que la ville est négligée par le Président sortant, Macky Sall.

Dans sa chasse aux voix pour sa victoire au soir du 24 février prochain, Madické Niang a promis aux populations la rénovation des rails, une réorientation de la relation entre le Sénégal et les bailleurs, des emplois pour les jeunes et des financements aux femmes. Madické Niang trouve aussi que la diplomatie de proximité est en panne avec Macky Sall qui laisse le pays avec une «dette surélevée».

A Thiès hier, mardi 19 février, le candidat à la présidentielle du 24 février prochain, Madické Niang n'a pas raté le Président sortant, Macky Sall. Accueilli en fanfare à la Place de France, le candidat de la coalition « Madické Président » a déclaré que Macky Sall n'a aucune considération pour les populations de Thiès.

Pour cause, selon Madické Niang, le Président sortant a oublié Thiès dans son programme de développement.

« On a l'impression que Macky Sall veut priver Thiès. Il fait un Train express régional qui s'arrête à Diamniadio », a soutenu le candidat à la présidentielle. Sur ce, Madické Niang promet de donner un nouveau souffle à la capitale du rail, une fois élu Président de la République.

« Thiès va bientôt renaitre avec Madické Niang. Je vais faire renaitre les rails. Avec ce qui a été investi sur le Ter, on aurait pu faire la rénovation des rails de Dakar à Saint-Louis mais aussi de Thiès à Diourbel, de Kaolack à Guinguinéo », a déclaré le candidat.

Adoubé par la foule immense composée de militants et de sympathisants, le candidat de la coalition « Madické Président », n'en finissait avec ses piques à Macky Sall. « Il nous laisse un fardeau avec une dette surélevée.

Rien qu'au niveau des intérêts, 110 milliards sont payés chaque mois. La dette est énorme », regrette Madické Niang.

Sur ce, dira-t-il, «je vais faire l'audit de la dette et une fois l'audit réalisée, je vais réorienter nos relations avec les bailleurs de fonds, nos partenaires au développement. Je salue le partenariat entre le Sénégal et la France mais je vais le réorienter pour qu'il devienne un partenariat gagnant-gagnant ».

Dans son discours qui a parfois fait rire, Madické Niang a aussi abordé la diplomatie de proximité. A l'en croire, « la diplomatie de proximité est en panne avec le Président Macky Sall et c'est ce qui nous valu d'avoir été battus de manière humiliante, lors de la présentation de la candidature d'Abdoulaye Bathily au niveau de l'Union africaine ».

BONNE DIPLOMATIE DE PROXIMITE, MEILLEURE GESTION DES RESSOURCES...

Il compte ainsi donner à cette diplomatie de proximité, « un contenu hautement appréciable qui permettra à chaque pays de la sous-région de considérer le Sénégal ». Madické Niang promet également une unité des pays africains.

« Le développement au niveau de l'Union africaine devrait d'abord passer par le développement des régions et des sous-régions, l'Afrique parlerait d'une seule voix.

Je me battrai pour que l'Ua se réalise », dit-il. Pour également convaincre les populations dans le fief d'Idrissa Seck, Madické Niang s'engage, une fois à la tête du pays, à donner aux personnes vivant avec un handicap une meilleure vie à travers une nouvelle loi d'orientation.

« Je leur donnerai l'occasion de se considérer comme des citoyens à part entière, capables d'apporter leur pierre à l'édifice d'un Sénégal nouveau. C'est un nouveau contrat social que je signe ici avec vous, pour que le Sénégal sorte de la situation calamiteuse dans laquelle Macky Sall l'a enfoncé », a-t-il fait savoir.

Parmi les promesses de Madické Niang, il y a aussi la création d'emplois pour les jeunes surtout que, dit-il, « Macky Sall, au lieu de créer 500 mille nouveaux emplois, a crée 500 mille nouveaux pauvres. Quel désastre ! ».

Une justice indépendante, des financements aux femmes, une bonne gestion des ressources, des opportunités au privé national, entre autres sont au menu du programme de Madické Niang.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.