21 Février 2019

Mali: Des cheminots à bout après plus de deux mois de grève

Au Mali, cela fait 64 jours que les employés du rail sont en grève. Ils manifestent leur colère et réclament le paiement de neuf mois d'arriérés de salaires. Les grévistes veulent durcir le mouvement.

Certains se sont même mis en grève de la faim depuis la fin du mois de décembre. Une action qui a provoqué trois décès selon le syndicat.

L'endroit est désormais très connu au centre-ville de Bamako. Les grévistes de la faim y campent. Mais de nombreux autres cheminots non grévistes de la faim viennent sur place les soutenir.

C'est le chef de poste médical qui nous accueille. Pour lui, il y a eu des victimes de la grève : « Il y a eu des victimes de la grève de la faim. Il y avait un gréviste qui est décédé.

On a un autre ici, à Bamako, mais lui, il était diabétique connu, et un troisième. Il y a des effets collatéraux. Nous avons des grévistes qui sont là, qui ont perdu leurs enfants faute de moyens. »

Ils sont près de 500 cheminots du DBF, Dakar Bamako Ferroviaire, à réclamer neuf mois d'arriérés de salaire, soit environ 1,6 milliard de francs CFA. Le gouvernement malien a payé deux mois, vite retenus par les banques où les cheminots étaient surendettés.

Aujourd'hui, ces cheminots sont décidés à poursuivre le mouvement de mécontentement. L'avenir est sombre pour ces travailleurs démunis. Les 22 locomotives de la société sont en panne et depuis, le train ne siffle plus.

Mali

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.