21 Février 2019

Algérie: Cancer du col de l'utérus - Une hausse sensible des cas relevée à Oran

- Une hausse sensible des cas de cancer du col de l'utérus a été relevée à Oran à la faveur du programme national de dépistage précoce (25.000 dépistages effectués jusqu'à 2018), a-t-on appris mercredi auprès de la direction de la santé et de la population.

Au titre de ce programme, 11.000 femmes d'Oran ont effectué un dépistage précoce du cancer du col de l'utérus en 2016 pour atteindre 22.000 cas en 2017 et atteindre 25.000 en 2018, a indiqué le chef de service population à la DSP, Dr Miloud Mohammedi, notant que ce programme cible des femmes présentant des maladies, âgées entre 25 et 65 ans.

Les 25.000 dépistages précoces ont décelé 500 cas suspects en 2018 qui ont été pris en charge, a fait savoir Dr Mohammedi, qui a précisé que le cancer du col de l'utérus est causé par le papillomavirus (à 99%) dont la guérison est assurée à cent pourcent en cas de traitement.

"Nous oeuvrons à réaliser une couverture en dépistage précoce du cancer du col de l'utérus à 100 pour cent chez les femmes en âge de procréation estimée à 400 000 dans la wilaya d'Oran", a-t-on souligné.

La direction de la santé et de la population a mis au point, en fin 2018, une base de données informatique associée à tous les établissements de santé de proximité pour déterminer le nombre d'adhérentes au programme national de dépistage précoce du cancer du col de l'utérus.

Dans ce cadre, un carnet de santé rose de dépistage précoce du cancer du col de l'utérus et du sein est établi aux femmes pour qu'elles demeurent attachées à ce programme, portant leurs numéros de téléphone en vue de les contacter pour les rendez-vous de contrôle et leur prise en charge.

Un réseau de dépistage et de prise en charge des cas atteints a été créé fin 2017 regroupant neuf unités de dépistage réparties à travers les établissements de santé de proximité d'Oran et une unité spécialisée de lecture des scanners et de formation de plus de 130 sage femmes sur les modes de lecture des scanners et des mammographies relevant des services de protection maternelle et infantile (PMI), en plus de la formation de spécialistes en biologie, de généralistes et de gynécologues en ce genre de traitement.

La wilaya d'Oran est devenue un pôle de formation pour 16 wilayas de l'Ouest et du Sud-ouest du pays où 200 médecins ont été formés pour la lecture des mammographies et des scanners du col de l'utérus dans les trois dernières années.

Algérie

Cellou Dalein rend hommage au peuple d'Algérie

Pour encore manifester son indignation à toute tentative de modification de la constitution guinéenne pour… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.