21 Février 2019

Angola: L'Ambassadeur en Egypte veut des Arabes dans l'industrialisation du pays

Luanda — L'ambassadeur angolais en Égypte, António da Costa Fernandes, a invité mardi les usines de l'Organisation arabe pour l'industrialisation (AOI), qui ont pour but de créer des bases industrielles et des technologies de pointe, d'investir sur le marché angolais.

Le diplomate a lancé cet appel au Caire lors d'une réunion avec le conseil d'administration de l'AOI, avec laquelle il a discuté des moyens d'attirer les investissements de cette organisation en Angola dans le domaine de la formation de techniciens de maintenance d'aéronefs.

L'organisation intervient également dans le domaine du transfert de connaissances et de la fourniture d'équipements pour les énergies thermiques, renouvelables et hydroélectriques, du traitement et de la filtration des eaux salées et usées, des systèmes de communication, des installations informatiques, des transports individuels et publics, tels que des autobus pour les passagers, les ambulances, les véhicules blindés et les voitures de pompiers, ainsi que divers bateaux.

Le secteur de la construction d'infrastructures de transport ferroviaire et de son équipement, ainsi que les techniques utilisées pour l'utilisation de l'eau, en particulier dans les domaines de l'irrigation agricole et de l'agriculture hydroponique, font partie de la gamme de services fournie par l'AOI, qui l'ambassadeur António da Costa Fernandes veut voir investis en Angola.

Le représentant angolais en Égypte a saisi l'occasion pour réitérer le souhait de voir matérialiser la liaison aérienne entre les villes de Luanda et du Caire dans un proche avenir, itinéraire qu'il a qualifiée de très attrayant, pour assurer des connexions avec les voisins de la RDC, de la Zambie et du Soudan et de la Namibie, avec lesquels il a des liaisons terrestres et surtout avec les deux premiers chemins de fer, ouvrant ainsi, selon lui, une vaste interaction de passagers entre ce pays d'Afrique du Nord et une partie de la SADC.

António da Costa Fernandes, accompagné de diplomates de sa mission, a également invité les hommes d'affaires affectés à l'AOI à participer à la prochaine édition de la Foire internationale de Luanda (FILDA), le plus grand échange commercial en Angola, afin d'exposer ses produits (véhicules divers, systèmes de télécommunications, équipements aéronautiques, générateurs électriques, énergies renouvelables, systèmes de distribution d'eau et d'énergie prépayés, traitement de l'eau et transport maritime).

A son tour, le président de l'Organisation Arabe pour l'Industrialisation (AOI), Abd Almonem Altras, a exprimé sa volonté de travailler conjointement avec l'ambassade d'Angola en Égypte et les autorités angolaises pour étendre ses investissements dans ce pays d'Afrique. Australe.

Angola

CAN Cameroun 2021 - La RDC opposée à l'Angola et au Gabon

La RDC partage le groupe des éliminatoires de la 33e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN)… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.