21 Février 2019

Sénégal: Place Faidherbe de Saint-Louis - Sonko déterminé à lutter contre le pillage de nos ressources

C'est une grande foule de militants et sympathisants du PASTEF qui a accueilli le candidat de la Coalition Sonko Président au niveau se la place Faidherbe de Saint-Louis. S'en est suivi un meeting qui a duré plus d'un tour d'horloge avec un discours d'une vingtaine de minutes délivré aux militants qui étaient venus en masse.

Trois engagements composent le contenu du contrat moral qui liera le candidat Ousmane Sonko, une fois élu Président de la République, au peuple sénégalais. Il s'agit selon le candidat, de lutter en premier contre le pillage de nos ressources par des étrangers.

Ensuite de changer la monnaie du Francs CFA qui selon lui constitue un frein au développement de ce pays.

Enfin, la promotion de l'intérêt général ou du peuple au détriment de l'intérêt personnel. Également, il a révélé porter une attention particulière à certains phénomènes qu'il qualifie de dangers menaçant la région de Saint-Louis.

Ces dangers sont entre autres, la problématique de la brèche qui a déjà fait des centaines de victimes chez les pêcheurs, l'avancée de la mer et du désert et la salinisation des sols. Des problèmes qui, selon lui, malheureusement laisseraient indifférents les autorités de ce pays.

"Le mutisme des autorités sur tous ces dangers est à dénoncer. Cela témoigne juste de l'incapacité du régime du candidat sortant Macky Sall à résoudre les problèmes des sénégalais", a soutenu Ousmane Sonko qui a préconisé toutefois à ce que l'on revoit la manière de gérer le pays.

Car, selon le candidat de la Coalition Sonko Président, le Président Macky Sall est incapable de gérer ce pays. Il a également sifflé la fin du complexe d'infériorité vis-à-vis de la France.

"Nous ne pouvons pas comprendre que toutes nos routes et places publiques portent les noms de Français alors que nous avons de vaillants guerriers et personnalités qui ont marqué l'histoire de ce pays.

Cette place par exemple aurait pu s'appeler Cheikh Ahmadou Bamba au lieu de Faidherbe", a regretté Ousmane Sonko. Il a toutefois saisi l'occasion à travers ce meeting pour inviter les Sénégalais à aller massivement voter le jour du scrutin.

DE RETOUR CHEZ LUI, A L'UGB : Sonko, en opération de charme

Après sa caravane au sein de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, Ousmane Sonko s'est offert un grand rassemblement avec les étudiants. Il a proposé à ces derniers de porter avec lui son combat pour le changement, en établissant un pacte pour atteindre les objectifs escomptés...

L'ancien étudiant de l'UGB s'est par suite livré à une opération de charme en direction de « ses camarades (étudiants) » qui, selon lui, «doivent être mis dans de bonnes conditions de travail et d'étude».

Le président du parti «Pastef les Patriotes» de charger à nouveau : «il y a des gens qui sont là depuis Senghor et qui se sont partagés toutes les richesses du Sénégal et qui malheureusement, n'ont jamais réellement travaillé».

Selon lui, «certains ont été directement cueillis de l'université pour être admis à l'ENA (Ecole Nationale d'Administration, Ndlr) sans faire de concours pour ensuite se retrouver au cabinet de Senghor.

Ce sont ces gens-là qui se disputent toujours les pouvoirs et prébendes. En se prévalant d'une expérience qui ne consiste qu'en la corruption, le népotisme, le détournement d'argent public, le clientélisme et le manque criard de patriotisme ».

Sénégal

Importations - L'Ansd relève un repli de 19,6% en janvier 2019

L'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a publié son Bulletin mensuel sur les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.