21 Février 2019

Cameroun: SOPECAM - Les félicitations du Mincom

Le ministre René Emmanuel Sadi qui visitait la Société de Presse et d'Editions du Cameroun hier, s'est dit impressionné par l'infrastructure et aussi par l'organisation du travail.

Hier après-midi, la Société de Presse et d'Editions du Cameroun (Sopecam) a reçu en son siège à Yaoundé, un hôte de marque : René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication. « J'avais hâte de venir ici.

Non seulement pour découvrir l'infrastructure dans laquelle Cameroon Tribune, organe de presse emblématique est produit, mais également pour identifier ses principaux artisans », a déclaré d'entrée le Mincom.

Guidés par le Directeur général de la Sopecam, Marie-Claire Nnana qui avait à ses côtés le Directeur général adjoint, Shey Peter Mabu, le ministre de la Communication et sa suite ont fait le tour du propriétaire.

Première étape, la direction de la rédaction de Cameroon Tribune. En sa qualité de chef d'orchestre, Martin Badjang ba Nken, le directeur, lui a présenté ce qui y est fait et comment Cameroon Tribune est produit.

En réaction, le ministre a fait savoir qu'il « est très heureux d'être à la Sopecam. Car lorsqu'on veut avoir la bonne information sur le pays, c'est vers Cameroon Tribune qu'on se tourne. C'est dans ce journal qu'on retrouve les meilleures informations, crédibles et celles issues d'investigations sérieuses.

Nous devons accorder à un tel instrument, toute l'attention qu'il mérite. Vous représentez des hommes et des femmes importants. Je tiens à saluer ce que vous faites », a relevé le ministre.

Passée cette étape, les hôtes de la Sopecam ont découvert le côté technique : les ateliers Prépresse, les rotatives, l'impression à feuilles, la reliure industrielle, entre autres.

Au terme de cette visite au cours de laquelle le ministre a accordé une oreille attentive aux explications du directeur de la Production, Ignace Ozela, sa réaction ne s'est pas faite attendre.

« Je suis venu découvrir. J'ai vu et je suis fortement impressionné. Ce sont des infrastructures d'envergure. La Sopecam n'a rien à envier à d'autres.

Beaucoup d'investissements et d'efforts ont été consentis pour la production de ses publications », a-t-il indiqué. Ce n'est pas tout.

Le ministre a salué le travail d'équipe, véritable atout de l'entreprise et relevé l'évolution qualitative et quantitative de Cameroon Tribune. Cette évolution, d'après le Mincom est le fruit du dynamisme de la qualité du management et du professionnalisme du directeur général, Marie-Claire Nnana.

Le Mincom s'est également montré attentif aux doléances soulevées. Notamment celle du Directeur de la rédaction, relative à la transmission des textes officiels en version numérique à la Sopecam pour qu'il soit plus facile de les publier le lendemain.

Le directeur général a, quant à elle, émis le souhait de voir attribuer à la Sopecam, une aide institutionnelle de l'Etat, comme pour d'autres médias.

« C'est une aspiration tout à fait légitime. Je crois qu'on peut promettre de tout mettre en œuvre pour que ces doléances soient examinées le plus favorablement possible», a-t-il conclu. Et c'est avec des présents offerts par le top management que le ministre a quitté la Sopecam hier.

Cameroun

Le «Monsieur Afrique» américain Tibor Nagy rencontre Paul Biya

Le sous-secrétaire d'Etat américain chargé des Affaires africaines Tibor Nagy a rencontré le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.