Afrique de l'Ouest: CEDEAO - L'échéance de 2020 confirmée pour la monnaie unique

Photo: AllAfrica
53e réunion ordinaire du comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres de la CEDEAO

Dakar — Les chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont confirmé leur volonté d'instaurer une monnaie unique à partir de l'année 2020, a indiqué jeudi le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné.

"Des orientations précises ont été données sur les chantiers essentiels qu'il convient de mettre en œuvre de manière diligente pour atteindre les objectifs visés", a-t-il dit à l'ouverture, jeudi, au siège de la banque à Dakar, de la 53ème réunion du comité des gouverneurs des banques centrales de la CEDEAO.

Selon le gouverneur de la BCEAO, des "avancées notables" ont été faites par ce groupe de travail, constitué de la commission de la CEDEAO, de la BCEAO, des banques centrales du Nigéria et du Ghana qui sont chargés de faire des propositions sur le cadre de politique monétaire, le régime de change et le modèle de la future centrale, a-t-il indiqué.

Lors d'une réunion tenue en décembre 2018, les membres de ce groupe ont décidé de façon consensuelle de recourir à des consultants indépendants pour mener des études détaillées et faire des propositions sur ces trois dossiers, a expliqué le gouverneur de la BCEAO.

Les résultats de ces études, attendus en avril 2019, serviront "d'éléments d'appréciation" pour approfondir la réflexion au niveau du Groupe de travail chargé de "parvenir à des solutions consensuelles et adaptées à la communauté".

Les débats de la réunion porteront également sur l'état de la convergence au sein de la CEDEAO et le renforcement de capacités de l'Agence monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO).

Le respect des critères liés au déficit budgétaire et à l'inflation reste un défi pour les pays de la CEDEAO, a souligné le gouverneur de la BCEAO.

"Il nous faut à cet égard persévérer dans l'accomplissement des efforts indispensables pour pouvoir se qualifier pour la monnaie unique", a-t-il exhorté.

Tiémoko Meyliet Koné a aussi préconisé des "actions vigoureuses et concertées pour atténuer les faiblesses structurelles des économies ouest-africaines, notamment dans le domaine des infrastructures socio-économiques".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.