Sénégal: Mission d'observation électorale - L'Eglise catholique déploie 1000 observateurs et superviseurs

Photo d'illustration
22 Février 2019

En perspective du scrutin du 24 février, l'église catholique du Sénégal a lancé hier, jeudi 21 février, la mission d'observation électorale. 1000 observateurs et superviseurs vont mailler les quatorze régions que compte le pays.

Monseigneur Abbé Alphonse Seck a profité de l'occasion pour lancer un appel pour une élection apaisée et transparente où la volonté populaire sera exprimée.

Une élection présidentielle libre, transparente, respectueuse de la volonté populaire, qui ne soit pas source de conflits : tel est le souhait de l'église catholique du Sénégal.

Et pour y arriver, Monseigneur Abbé Alphonse Seck et cie ne comptent pas rester les mains croisées. ‹‹Notre mission va déployer sur le terrain 1000 observateurs et superviseurs››, a fait savoir Abbé Alphonse Seck, coordinateur de la mission nationale.

C'était hier, jeudi 21 février, lors du lancement officiel de la mission d'observation électorale de l'église pour l'élection présidentielle du 24 février prochain.

Monseigneur Seck de préciser avoir reçu des autorités toutes les accréditations et les documents nécessaires à la bonne conduite de l'observation électorale, affirmer que ‹‹ les observateurs seront présents sur l'ensemble des sept diocèses du Sénégal, dans les quatorze régions et quarante-cinq départements avec l'objectif de visiter au moins 6000 bureaux de vote››.

Et de poursuivre : ‹‹ lorsqu'on considère le nombre de 14.651 bureaux de vote installés sur l'ensemble du territoire national, cela représente un bon pourcentage de couverture››, s'est-il réjoui.

Cette mission est constituée par la Commission épiscopale justice et paix (Cejp) en partenariat avec le Mouvement national des scouts du Sénégal (Mnss).

En conclusion Abbé Alphonse Seck au nom de leur Mission a lancé un appel à tous ses compatriotes pour des élections apaisées et sans violence.

« Que chacun exerce son devoir civique avec responsabilité pour le bien du pays », a-t-il di. Il exhorte également les organisateurs de l'élection à le faire dans la transparence la plus totale de sorte que la volonté populaire puisse s'exprimer pleinement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.