Sénégal: Présidentielle - Dernier tour de piste pour les cinq candidats

La campagne présidentielle sénégalaise prend fin ce vendredi soir à minuit. Les cinq candidats, Idrissa Seck, Macky Sall, Madicke Niang, Issa Sall et Ousmane Sonko, étaient tous aujourd'hui à Dakar pour tenter de convaincre les électeurs. Meetings, caravanes, des mobilisations partout dans la capitale. Tous se voient président ce dimanche soir.

Vendredi, Dakar vibrait, une dernière fois, aux sons de la campagne. Les mobilisations étaient massives à tel point que les liaisons en car rapide, en « ndiaga ndiaye », étaient stoppées, car ces engins, emblèmes du pays, sont loués par les candidats.

Idrissa Seck, qui a lancé sa « marche orange » en début d'après-midi, avant de rejoindre la place de l'obélisque, est certain de sa victoire dès le premier tour.

Même objectif pour Macky Sall qui a rempli et coloré en marron et beige l'immense stade Senghor. Le président sortant s'appuie sur son bilan et appelle à une « forte mobilisation pour gagner dès ce dimanche ».

Issa Sall a lui sillonné la capitale toute la journée avant son dernier meeting aux Allées du centenaire. Le candidat, membre de la confrérie Tidiane, souhaite « un vote massif pour faire plier Macky Sall ».

C'est en banlieue que Madicke Niang a choisi de boucler sa campagne, au stade de Pikine. L'ex-membre du Parti démocratique sénégalais (PDS) d'Abdoulaye Wade veut rassembler les Sénégalais et mettre en place s'il est élu un gouvernement de consensus.

Caravane en banlieue également pour le cadet de l'élection. Ousmane Sonko a besoin des voix de la jeunesse pour s'imposer, il demande à « ses patriotes » de venir sécuriser le scrutin.

Certains de gagner, les cinq candidats se retrouvent aussi sur un point : ils ont tous appelé les électeurs à voter dans le calme.

Que [le prochain président] nous donne les moyens de pouvoir travailler normalement, d'avoir une vie meilleure.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.