Mali: Visite du Premier ministre français marquée par un soutien économique

Photo: Le Pays
EDOUARD PHILIPPE

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a débuté ce samedi 23 février sa visite au Mali. Il est venu rappeler le soutien de la France à la reconstruction du pays. Edouard Philippe s'est d'ailleurs rendu, dès le matin, sur un chantier financé en partie par le gouvernement français.

Edouard Philippe a tenu à commencer son déplacement sur le terrain économique. L'usine de traitement d'eau de Kabala, sur les rives du fleuve Niger, près de Bamako, va bénéficier, avant l'été prochain, à près de 2 millions de personnes. Le France et l'Union européenne y participent à hauteur de 209 millions d'euros.

L'aide à la reconstruction ne peut être uniquement militaire, rappelle le Premier ministre.

« C'est important de livrer des combats pour gagner la guerre mais c'est aussi important de construire la paix et de construire la prospérité. Et ici, on prépare l'avenir de Bamako et du Mali », a-t-il déclaré.

Et pour montrer l'exemple, dans la foulée de cette visite, des accords pour plusieurs dizaines de millions euros ont été signés avec des chefs d'entreprise français. Paris veut attirer les investisseurs privés malgré les risques et la fragilité de l'économie malienne.

En attendant la stabilisation du pays, la France continuera à soutenir les projets maliens à travers l'Agence française de développement (AFD).

« L'AFD sera présente et devrait doubler ses interventions, actuellement en moyenne d'environ 80 millions d'euros par an. Dans les années à venir, c'est un engagement fort que nous prenons », a souligné le Premier ministre français.

Edouard Philippe est de retour sur le terrain sécuritaire dès ce samedi soir. Il passera la nuit avec les forces françaises de l'opération Barkhane sur la base de Gao.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.