Nigeria: Un vote émaillé d'incidents

23 Février 2019

Ce samedi, les bureaux de vote, environ 120.000 ont ouvert leurs portes aux alentours 7h TU comme prévu. Après un premier report la semaine dernière, cette fois-ci le scrutin a bien lieu au Nigeria.

C'est à 7h TU que les premiers bureaux de vote ont ouvert leurs portes au Nigeria ce samedi à l'occasion des élections législatives, présidentielles et sénatoriales.

120.000 est le nombre de bureaux comptabilisés sur l'ensemble du territoire. Bien que le vote se soit jusque-là déroulé dans le calme, quelques incidents au niveau logistiques ont été signalés à Abuja et à Lagos où le matériel électoral n'était pas prêt. De longues files de votants ont également été signalées dans ces deux villes.

On note cependant des évènements bien plus inquiétants à Maiduguri dans le nord-est du pays. Samedi matin une dizaine de roquettes ont été tirées sur la ville occasionnant la mort d'une personne et une vingtaine de blessés parmi les soldats qui luttent contre Boko Haram dans cette partie du pays. Il s'agirait selon des sources locales d'une attaque du groupe djihadiste Boko Haram qui a été repoussée. Il est à noter que ces incidents n'ont en aucun cas dissuadé les dizaines de milliers de personnes qui ont continué à affluer vers les bureaux de vote installés en plein air. Plus tard dans la journée, des membres de la société civile ont dressés un premier bilan et assure avoir recensé 16 morts ce samedi depuis le début du scrutin.

Dans le reste du pays, les 72 millions d'électeurs ont continué à aller voter malgré les conditions météorologiques difficiles ainsi que les cafouillages dans les bureaux de vote.

Le président sortant, Muhammadu Buhari (Congrès des Progressistes), a voté dans sa ville natale de Daura située dans l'état de Kasina au nord du pays tandis qu'Atiku Abubakar (Parti Populaire Démocratique), son principal challenger, a voté dans l'état de Yola dans le nord-Est du pays. Tous deux étaient accompagnés de leurs épouses.

Les Nigérians qui votent ce samedi pour les sénatoriales ainsi que les législatives devront également faire un choix entre les 73 candidats qui se sont alignés pour la présidentielle bien que le président sortant et son adversaire Atiku Abubakar soient jusque-là les deux favoris.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.