24 Février 2019

Sénégal: Les Dakarois ont voté massivement malgré l'appel au boycott

Photo: © Carine Frenk/RFI
Un des trois bureaux de vote installés au dispensaire Santia Ba, à Ziguinchor, dans le sud du Sénégal, le 24 février 2019.

L'ancien président Abdoulaye Wade a plusieurs fois appelé ses concitoyens à ne pas se rendre aux urnes mais le vote de ce dimanche a été marqué par une forte mobilisation.

Après trois semaines de campagne, plus de six millions de sénégalais ont commencé à voter tôt dans la matinée du dimanche 24 février.

Dans le quartier numéro 3 situé dans le quartier populaire de la Medina de longues files d'attente sont formées dans la cours d'une école publique et de nombreux électeurs se dépêchent dans le calme et la discipline. Chaque électeur veut choisir le bulletin de son candidat pour l'introduire dans l'urne ignorant ainsi l'appel au boycott lancé par l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade.

"Pourquoi je vais boycotter? Je suis un citoyen. Le boycotte n'engage que celui qui l'a déclaré. Nous sommes des citoyens, nous, nous votons," explique cet habitant de la Medina. Un avis partagé par cet autre électeur de la Médina. "Nous sommes des citoyens sénégalais, nous avons donc le droit de voter." Et cet autre habitant de conclure : "Nous sommes matures en matière d'élections et de démocratie. Je ne pense pas qu'il y aura de la fraude."

Assis à l'ombre d'un arbre, Assane est nerveux. Il dénonce le retard enregistré à l'ouverture de son bureau de vote. "On avance pas au Sénégal. On ira nulle part," fulmine l'électeur.

Les Sénégalais devraient connaître ce soir, aux environs de 19h (heure locale), les toutes premières tendances à l'issue d'un scrutin présidentiel dont l'enjeu majeur est de savoir si le président sortant, Macky Sall passera dès le premier tour.

En savoir plus

Election présidentielle - Un scrutin, deux particularités historiques

Plus de peur que de mal ! Abdoulaye Wade aura prêché dans le désert. Aucun Sénégalais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.