Algérie: Manifestations - Des réactions dans les partis politiques

Photo: Xinhua
La police algérienne arrête des manifestants anti-Bouteflika.

En Algérie, après les manifestations inédites du vendredi 22 février 2019 contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, des partis politiques ont réagi.

L'opposition dans son ensemble salue les manifestants. Le FLN, le parti au pouvoir, dénonce en revanche une volonté de semer la discorde dans le pays.

Dans l'opposition, on salue unanimement les manifestants, en soulignant que tout s'est globalement passé dans le calme. Mais les positions divergent.

Ali Ghediri, ancien général candidat à l'élection, est prudent. Il écrit : « Il appartient aux autorités de se hisser au niveau de conscience politique dont le peuple a fait preuve. »

Ali Benflis, qui a lui aussi annoncé sa volonté d'être candidat, appelle à renoncer à un cinquième mandat, à démettre le gouvernement et à le remplacer par « des personnalités indépendantes » chargées d'organiser des élections.

Opinion similaire du RCD, le parti d'opposition, qui appelle à un dialogue « piloté par une commission de sages ».

Le mouvement Mouwatana maintient son appel à manifester pour ce dimanche, affirmant qu'il faut « maintenir une pression continue » sur les autorités.

Mais du côté des autorités, dans le discours, rien ne change pour le moment. Au cours d'un meeting à Oran, Mouad Bouchareb, le leader du FLN, a affirmé : « Nous disons à ceux qui appellent au changement, faites de beaux rêves. »

Il y a eu une manifestation ce samedi matin à In Salah.

Pour le deuxième jour de suite. Et à côté des banderoles "Non au 5e mandat", d'autres banderoles "Non au gaz de schiste".

Leïla Beratto (@LeilaBeratto) February 23, 2019

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.